12/12/2019

369 est une maison d’édition plurielle qui connecte les savoirs, les arts, les technologies, le design et la recherche. Elle pense l’édition au sens large, comme un geste qui façonne et assemble. Elle suscite des liens inattendus entre les bouleversements écologiques, politiques, sociaux et scientifiques. 369 produit des livres et des rencontres qui cherchent à donner à chacun des outils pour agir et raconter le monde.

PARUTION DE TROIS NOUVEAUX MANUELS

Les manuels 369 retracent des expériences collectives qui
 se risquent à construire d’autres réponses aux bouleversements écologiques, sociaux, culturels et technologiques contemporains. Ces enquêtes de terrain menées par des binômes d’auteures prennent la forme de récits polyphoniques enrichis d’illustrations et de ressources pratiques. En reliant des sujets très variés, 
la collection dessine un territoire où le politique se raconte,
 se reconfigure et s’expérimente au quotidien et par chacun. Les manuels se glissent dans la main et dans la poche, ils sont conçus graphiquement par Fanette Mellier comme des objets modestes, sans couverture, à la reliure apparente et imprimés en bichromie. Ils sont publiés sous licence Creative Commons et par série de trois.

L’Atelier Paysan est une coopérative qui, en réponse à l’épuisement des sols et à la perte d’autonomie des producteurs, valorise les savoirs paysans et invite à reprendre en main des outils de travail adaptés à une agriculture biologique locale. 

Chichilianne : le loup, l’eau et les communs fait le récit de ce petit village de montagne, dans le Trièves, où la question du vivre-ensemble se pose chaque jour de manière pragmatique avec le retour du loup et la gestion municipale de l’eau.

Dans Danser sa vie avec l’outil hypnotique, la chorégraphe Catherine Contour propose des exercices simples à partir de l’hypnose pour nous relier au monde et nous accorder aux autres.

MANIFESTE

Le monde change. Nos modèles semblent épuisés et inopérants pour appréhender sa pluralité et sa complexité. Face à son accélération, il importe de prendre le temps de construire d’autres visions. Des visions pour sentir, comprendre et agir.

Il manque des espaces d’action, de création et de pensée qui relient les connaissances et les pratiques, les personnes et les collectifs. Ces liens sont indispensables pour appréhender le monde et participent à le fabriquer : ils constituent un espace « entre » qui transforme ce qu’ils connectent – le politique aux arts, les technologies à l’écologie, les sciences au design, l’artisanat au numérique, la pensée à la marche, les corps aux machines.

Elle offre la possibilité à des intelligences non normées de s’exprimer et à des pensées visuelles, sonores, technologiques, de se déployer pour susciter de nouveaux agencements. Elle nous invite à repenser nos places dans leurs dimensions intimes et écologiques.

369 fait le pari que le papier, qu’il soit classique ou augmenté par la technologie, garde une place singulière, et toujours nécessaire, à côté de et en complicité avec le numérique. Convaincue de la capacité du livre à situer et contextualiser, 369 aborde ses ouvrages comme des espaces de création et des zones d’expérimentation éditoriale qui mettent en conversation les disciplines et les points de vue. 369 développe une approche artisanale et sensible de l’édition et porte un soin particulier aux papiers et aux encres, aux formes et aux couleurs.

La ligne éditoriale de 369 se construit autour de deux collections transdisciplinaires : des manuels qui décryptent des expériences collectives, politiques et ancrées, et des essais qui offrent un regard singulier sur un sujet contemporain. Ces collections explorent des genres nouveaux qui reflètent les pratiques et les réflexions d’aujourd’hui, de la théorie-fiction aux recherches artistiques et aux tutoriels.

369 édite des formats vivants et parlés pensés en articulation avec les éditions papier. Ils prennent la forme de rencontres, de débats, de résidences et d’ateliers. Elle accompagne aussi des formes de design qui croisent des savoir-faire traditionnels avec des innovations technologiques et sociales, suscitant des relations inattendues et cultivant la transmission. En complicité avec des fablabs, des partenaires culturels ou des tiers-lieux, 369 mise sur la mutation des modes de production comme source de changement des manières de vivre.






A lire aussi :