11/07/2015

 

Au cœur du département de la Meuse, en Lorraine, à l’initiative de six villages agricoles et forestiers le Vent des Forêts invente un projet humain et culturel qui privilégie les rencontres et le travail des artistes plasticiens d’aujourd’hui avec les habitants et les artisans locaux.

Définie comme un centre d’art contemporain à ciel ouvert, cette association réussit une alchimie rare et extrêmement précieuse en territoire rural : un lien fort s’établit entre la population, les 70 bénévoles de l’association, les familles d’accueil et les artistes, ce qui donne lieu à des œuvres et des rencontres mémorables lors des chantiers annuels de création d’œuvres nouvelles et de restauration des plus anciennes. Le projet dessine une nouvelle façon de vivre la ruralité, dont les valeurs sont naturellement transmises au public qui peut arpenter les sept sentiers, de une à cinq heures de marche. Sur 5000 hectares de forêt, le long de 45 km de sentiers balisés et librement accessibles, les visiteurs partent à l’aventure, à la rencontre d’œuvres d’art inscrites dans le paysage – plus de 90 visibles à ce jour -, conçues avec des artistes à l’écoute du contexte forestier et en relation directe avec les acteurs du territoire. Familles, club de randonneurs, écoles, amateurs d’art, visiteurs de Hollande et de Belgique… : le contexte du Vent des Forêts permet de rassembler une moyenne de 25000 visiteurs par an et crée une dynamique liée au tourisme vert.

 

Le samedi 11 juillet 2015  journée inaugurale à la Ferme de Louvent pour découvrir les nouvelles œuvres du parcours : 

- 11h. Rendez-vous pour une marche collective et un Cri Inaugural avec Junko et Thomas Tilly.
- 12h. Inauguration officielle 100% Vent des Forêts suivie d’un pot de l’amitié et d’une performance culinaire avec Aung Ko.


Les artistes:
Damien Deroubaix (fr), grave à la gouge et au burin le tronc d’un chêne encore sur pied, une colonne frappée d’épitaphes et de scènes barbares surmontée d’une déesse hermaphrodite. OEUVRE N°193

Nicolas Floc’h (fr), transforme dans une clairière sept blocs de pierre brute en habitats-forteresses hébergeant des colonies d’abeilles noires, espèce indigène du massif de Marcaulieu. OEUVRE N°194

Vincent Ganivet (fr), assemble selon les principes de l’architecture classique un jeu d’alvéoles qui dessine dans le ciel une coupole surnaturelle. OEUVRE N°195

Junko (jp), réalise une série de performances criées dans les bois, matière première sauvage d’une pièce sonore enregistrée et composée par Thomas Tilly (fr). OEUVRE N°196

Aung Ko (mm), immortalise les bourgeons des fleurs du Padauk Tree, arbre fêté lors du Nouvel An birman, symbole de joie, de prospérité et des mutations en cours dans son pays. OEUVRE N°197

Bevis Martin & Charlie Youle (gb), captent les flux énergétiques du sol de la forêt en disposant un ensemble de sculptures en grès émaillé aux formes de composants électroniques géants. OEUVRE N°198

Ehren Tool (us), confie une centaine de « cups » aux messages militants à un petit édifice aux abords de la fontaine de la Gillotte. OEUVRE N°199

 

INFOS

Accès libre

Le Vent des Forêts, mairie,
21 rue des Tassons, 55260 Fresnes-au-Mont
Tél. +33 (0)3 29 71 01 95
contact(at)ventdesforets.org
www.ventdesforets.org

 




A lire aussi :