Actualités >
07/07/2017 - 07/07/2017

Dans le cadre de l’exposition WARNING SHOT, Barbara Polla propose une conférence-conversation-débat avec, autour de l’artiste australienne Janet Laurence et en conversation avec elle, Nathalie Blanc, chercheur au CNRS et auteure du premier ouvrage de référence sur l’art écologique publié en langue française, Écoplasties (2010, Manuella éditions, en collaboration avec Julie Ramos), dans lequel on trouve un entretien avec Janet Laurence, et Paul Ardenne, historien de l’art et auteur d’Un Art Écologique, création plasticienne et anthropocène  (2018, Actes Sud) qui réunit en quelques 400 pages plus de 300 artistes, dont Janet Laurence, et dont l’auteur parlera pour la première fois.

Janet Laurence est depuis longtemps l’une des figures artistiques de proue de l’art de ressuscitation du monde et, en particulier, du monde sous-marin, comme en témoigne l’œuvre Resuscitation of the Reef. Janet Laurence associe science, médecine, architecture, vidéos, vestiges, emprunts aux Musées d’Histoire naturelle du monde et toute une alchimie qui lui est propre pour créer des hôpitaux « nouvelle vague » pour les coraux et d’autres espèces marines en voie de disparition. Son art est sa réponse personnelle à l’angoisse environnementale qui nous étreint tous.

Mais comment définir, aujourd’hui, l’« éco-artiste » ? Dans le cas de Janet Laurence, c’est certainement d’être mû par le soin à apporter aux relations avec l’environnement, ce que Paul Ardenne définit comme le care. Janet Laurence, elle, dans son entretien avec Nathalie Blanc, se demande « comment donner à l’art un effet plus significatif » ?

 

Alerte et soin à notre environnement : la place de l’art
Vendredi 7 juillet 2017, à partir de 17h30, conférence à 18h
Avec Janet Laurence, Nathalie Blanc et Paul Ardenne
TOPOGRAPHIE DE L’ART – 15 rue de Thorigny, 75003 Paris
Plus d’information sur : analixforever.files.wordpress.com





A lire aussi :