07/12/2020 - 26/02/2021

L’objectif de cette journée d’étude est d’interroger les enjeux de la représentation de la « nature » dans les arts et lettres, et son appropriation, par la création et la critique contemporaine. Quels échos ces réflexions sur le concept de nature ont-ils dans le monde de la création et le monde artistique ? Quelles créations au nom de la nature, ou volontiers déconstructionnistes, émergent aujourd’hui ? Quel est leur sens ? Quels enjeux de pouvoir ces choix de représentation peuvent-ils sous- tendre ? Quelles évolutions herméneutiques se dessinent, enfin, en lettres et arts en réaction à ces débats ?

Axes d’étude 

•Déconstruire l’idée de nature en arts et lettres : pour quoi, pourquoi faire ?
•Arts, littérature, design, architecture : l’esthétique comme levier culturel et politique face aux enjeux écologiques ?
•Représentations contemporaines de la nature : émergences de nouveaux récits, réactualisation d’anciens ?
•Une critique qui évolue face à l’évolution des appréhensions de la « nature » ?

La journée est ouverte autant aux propositions théoriques, qu’à celles d’artistes, auteur.ice.s, designers, architectes souhaitant présenter leur pratique ; les approches interdisciplinaires sont bienvenues. Elle aura lieu le 2 juin dans le cadre de l’exposition à l’intérieur de la production (nom provisoire) dont le commissariat est assuré par Ernesto Oroza et le CyDRE lors de la Biennale Internationale du Design 2021, Saint-Etienne.

Nous attendons vos propositions de contribution dans un texte de 2500 caractères avant le 26 février 2020 à l’adresse alt516@protonmail.com

Pour plus d’informations rendez-vous ICI






A lire aussi :