26/05/2017 - 01/11/2017

Depuis 2011, la Fondation Villa Datris accueille chaque année, lors d’expositions thématiques, un grand nombre de sculpteurs de renommée nationale et internationale. Cette année, la nature reprend ses droits avec la nouvelle exposition, intitulée De nature en sculpture, qui présente les oeuvres d’une cinquantaine d’artistes.

Avec son jardin situé en bordure de la rivière de la Sorgue, la Fondation Villa Datris se trouve en prise directe avec les éléments naturels  : l’eau vive, la végétation, le souffle du vent, la lumière du Sud. Ce lien vivant avec l’environnement nourrit son identité et propose un défi aux artistes, plus spécifiquement ici aux sculpteurs. À travers leurs regards se cristallisent les multiples facettes de la nature, selon les cas paisible, tumultueuse, violente, merveilleuse ou inquiétante.

Depuis l’aube de l’humanité dans les grottes rupestres, l’homme a observé la nature, sa puissance, sa beauté, sa force. Cette fascination pour la nature a pris des formes diverses, pour la plupart picturales en Occident, avec des représentations à la Renaissance de l’Eden au Jardin des Délices et de l’Arcadie pastorale, symbole de l’Âge d’Or. Les formes animales et végétales de la nature ont également été utilisées comme ornements sur les édifices architecturaux… Au fil des siècles, la nature elle-même a été cultivée, ordonnée, canalisée par la main de l’homme, et apparemment maîtrisée - mais les «  colères  » de la Terre manifestent cycliquement la revanche des éléments. A la fin du 18e siècle et durant le 19e siècle, l’exploration des régions montagneuses, les ciels chargés et l’impact des tempêtes marines ont ouvert la notion de sublime et déclenché en peinture le mouvement romantique (Turner, Géricault, Delacroix, Caspar David Friedrich, pour ne citer qu’eux). Puis au 20e siècle, sensibilisés par l’environnement, certains artistes sont allés à la rencontre des éléments dans des contrées désertes et sauvages, en particulier à la fin des années 1960 avec les interactions in situ des artistes américains du Land Art (Spiral Jetty de Robert Smithson) ou lors d’appropriations de matériaux naturels en Italie lors de l’Arte Povera (Giuseppe Penone), en Angleterre avec les premières installations et sculptures de David Nash ou Richard Long. Face aux catastrophes écologiques du monde moderne et à ses mutations, se pose désormais avec acuité la question universelle de l’appartenance de l’homme à la nature. Les enjeux actuels autour de la préservation de l’environnement, de l’écologie, d’un «  monde vert  »  suscitent un vif questionnement chez les artistes.

La nature n’a peut-être jamais autant intrigué, interpellé l’homme qu’aujourd’hui. Et d’autant plus les artistes, observateurs et expérimentateurs de l’immensité de cet univers vivant et insondable, chargé d’une force puissante, et cependant si vulnérable. Face à ses mystères et ses métamorphoses, les artistes proposent d’inventer la nature de demain, une re-création qui est aussi une récréation. Tenté de créer une nature artificielle, l’homme fait appel à la science et la technologie, et à leur tour, certains artistes se lancent dans l’exploration des infinies possibilités de ces artefacts. Tandis que d’autres développent une approche concrète, organique, à la découverte des matériaux et énergies issus de la nature  : bois, végétaux, argile, minéraux, air, eau, pour honorer ou taquiner l’environnement qui nous abrite.

Les artistes sélectionnés (liste non exhaustive)  : Laurette Atrux-Tallau, Cécile Beau, Christophe Berdaguer & Marie Péjus, Hicham Berrada, Michel Blazy, Ricardo Brey, Loris Cecchini, Julien Charrière, Miguel Chevalier, Françoise Coutant, Marc Couturier, Johann Creten, Daniel Dezeuze, Anne Ferrer, Odile de Frayssinet, Mireille Fulpius, Toni Grand, Stéphane Guiran, Carsten Höller, Fabrice Hyber, Bastien Joussaume, Tetsumi Kudo, Yayoi Kusama, Susanna Lehtinen & Silvia Cabezas-Pizarro, Christiane Löhr, Richard Long, Anne Mangeot, Carlos Medina, Théo Mercier, Manuel merida, Adrien Missika, David Nash, Nils-Udo, Marc Nucera, Jean-Luc Parant, Giuseppe Penone, Anne Pharel, Laure Prouvost, Jean-Pierre Raynaud, Berndnaut Smilde, Robert Smitson, Gabriel Sobin, Bérénice Szajner, David de Tscharner, Letha Wilson

source url De nature en sculpture
here Fondation Villa Datris
Avenue des 4 Otages
84800 L’Îsle-
sur-la-Sorgue
26.05 - 01.11.2017
Plus d’informations sur www.villadatris.com

(c) Anna Gillespie




A lire aussi :