31/05/2015 - 01/11/2015

 

 

HABITER
vivir leben live 住

 

Artistes : Florent Albinet, Pierre Ardouvin, art nOmad, Berdaguer & Péjus, Botto e Bruno, Charlotte Charbonnel, COLOCO, constructlab, Florence Doléac et David de Tscharner, Jean-François Fourtou,
Zhenchen Liu, Liliana Motta, Giulia Piccione, Stefan Shankland,
Stéphane Thidet, Laurent Tixador, Laure Tixier

 

Au-delà de son acception triviale – se loger, résider à telle adresse ou dans tel quartier -, de son expression initiale « cellule d’habitation » ou celle du couvent qui évoque l’isolement, le terme « habiter » renvoie au rapport que l’homme entretient avec les lieux de son existence, mais aussi à la relation, sans cesse renouvelée, qu’il établit avec son milieu et ses proches d’une façon immatérielle.

HABITER entremêle le temps et l’espace, la prise de conscience de ce qui nous entoure ; notre propension à tisser du lien, notre capacité à prendre le temps de dire – la langue est l’habitat de l’être -, à créer des situations de pensées. Une exploration qui revient à questionner les différentes manières d’habiter – séjourner, fréquenter, jouer – , et de revisiter l’histoire et la sociologie d’un territoire.

À Chamarande, cette dynamique de questionnement prend tout son sens en regard du contexte historique, du contexte territorial et du contexte culturel. Lieu de villégiature de la noblesse aux XVIIe-XIXe siècles, le Domaine fut aussi le siège social de l’entreprise de travaux publics d’Auguste Mione, la Construction Moderne Française (19571972). Situé au cœur de l’Essonne, entre urbanité et ruralité, aux frontières du Grand Paris, le Domaine intègre, par ailleurs, largement dans le cadre de son projet territorial « culture durable et vivre ensemble » la dimension sociétale et les évolutions écologiques.

Mais le terme HABITER n’a de sens que s’il s’enrichit des apports de différentes disciplines – architecture, sociologie, urbanisme, ethnologie, philosophie. Et c’est bien ici que le commissariat partagé trouve toute sa pertinence, entre émulation des esprits et frottements des expériences : recontextualiser le concept, interpeller les artistes et imaginer la position du visiteur dans sa capacité à être et à s’ouvrir à l’autre, aux autres, au monde. Une exposition qui pose le terme HABITER dans un cheminement processuel, relationnel et transversal : plonger le public dans une série d’expériences, dans une forme d’implication, tout en donnant une place importante à l’oralité, que viennent conforter Les Brunchs de Chamarande, des rencontres-débats animées tous les dimanches de juin et de juillet par les membres du comité, en présence des artistes.

HABITER provoque des situations relationnelles entre les visiteurs du Domaine, les créateurs, les productions, le parc et le territoire. Les œuvres, la plupart réalisées spécifiquement pour l’exposition, forment un florilège sur la manière d’appréhender le monde : comment les artistes habitent et invitent le public à partager leurs visions et leurs ressentis d’HABITER.

 

Commissariat partagé : Paul Ardenne, Lauranne Germond de COAL,Pablo Georgieff de COLOCO, Thierry Paquot, Stefan Shankland

 

INFO

31 mai – 1er novembre 2015 

> 31 mai – 31 août : tous les jours, à partir de 9h pour le parc / 12h-19h pour le château
> 1er septembre – 1er novembre : tous les jours, à partir de 9h pour le parc / du mercredi au dimanche et jours fériés,
13h-18h pour le château

Domaine départemental de Chamarande
38 rue du Commandant Arnoux
91730 Chamarande
01 60 82 52 01 – 01 60 82 26 57
chamarande(at)essonne.fr
www.chamarande.essonne.fr

 




A lire aussi :