13/03/2019 - 06/04/2019

« Juul Kraijer nous offre une nouvelle approche de l’humain comme lieu d’ancrage des structures du vivant. Elle met en évidence le principe dynamique de la nature, inhérent à chaque être. Son œuvre allie l’intériorisation du regard à l’extériorisation de la peau. Le regard ouvre vers l’intérieur. La peau humaine, cette limite, mue en devenant le terreau qui abrite des microorganismes d’autres formes du vivant, animal, ou végétal. Un dessin quasiment surréaliste, d’un visage féminin recouvert de papillons, dont les ailes portent des yeux, montre la permutation qu’opère Juul Kraijer vers cet autre regard, celui de la nature.

Juul Kraijer soulève un des enjeux majeurs de notre civilisation en crise : repenser le corps humain en interaction avec les espèces et notre milieu naturel. La chair de l’homme s’inscrit dans un flux vital universel. »

Extrait du texte de Jeanette Zwingenberger
Membre de l’AICA (International Association of Art Critics) est commissaire indépendante. Elle enseigne l’histoire de l’art, à Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Exposition personnelle de Juul Kraijer
13 mars – 6 avril 2019
Vernissage le mardi 12 mars 2019 de 18h à 21h
Galerie Les filles du calvaire - 17 rue des Filles du Calvaire 75003 PARIS
Pour plus d’informations :  https://www.fillesducalvaire.com

Crédit image : Juul Kraijer, Untitled, 2015-2016 © Juul Kraijer






A lire aussi :