05/12/2018 - 20/01/2019

À travers «L’œil de la Baleine», fresque géante de 300 mètres carrés, Maki Ohkojima exprime son engagement pour la  préservation des Mers et Océans. Née à Higashikurume, ville de la région de Tokyo réputée pour la qualité de ses rivières et de ses sources, l’artiste considère la Terre comme un vaste océan.

L’eau, élément essentiel de la vie dès le ventre de la mère, est «la soupe de vies» où des créatures se modèlent durant des milliers d’années. Dessiner l’océan c’est dessiner la vie. Après avoir collaboré avec l’artiste Aki Kuroda, l’Aquarium de Paris a choisi de confier son nouveau parcours artistique à la jeune artiste Maki Ohkojima,. Avec cette deuxième carte blanche, l’Aquarium de Paris contribue à illustrer la différence d’approche entre deux générations de la scène japonaise aux parcours et expériences différentes.

Une immense fresque murale pour aller au-delà du cadre

Devant l’immensité de l’océan et la beauté de la mer, Maki sort du cadre et investit l’immense mur du bassin aux requins pour réaliser une fresque géante de 300 mètres carrés. « L’oeil de la Baleine » livre les mystères des coraux et leur évolution, mais aussi les dégâts causés par le genre humain. La Création du Monde, la survie de l’espèce humaine après la négation de la matière de la bombe d’Hiroshima, la « plastification » des océans : tout est là retraduit dans un geste artistique surréaliste ou plutôt hyper-réaliste.

Une invitation à voyager dans un monde fantastique et merveilleux 

Véritable ode à la nature pleine de couleur et de profondeur, chaque oeuvre est composée d’une multitude de petits détails donnant au tout une éclatante richesse visuelle. Différentes cultures s’épanouissent sur les terres et le monde façonnés de Maki ; elles se répandent comme les étoiles dans l’Univers. Maki invite à un véritable voyage, où la Nature sublimée, est équilibre entre la Terre et la Mer. Le visiteur perçoit qu’un être vivant est non seulement unique, mais est aussi une partie intégrante d’un vaste collectif de vie, d’un vaste écosystème à protéger.

Exposition  »L’œil de la Baleine », carte blanche à Maki Ohkojima
Vernissage le 5 décembre à partir de 19h30
5 décembre- 20 janvier 2018
L’Aquarium de Paris, 5 Avenue Albert de Mun 75016 Paris
Pour plus d’informations :  http://www.cineaqua.com/index.php/fr/

Crédit photo : © Maki Ohkojima






A lire aussi :