10/02/2018 - 22/04/2018

Le Fresnoy – Studio national et TBA21–Academy présentent Océans – Une vision du monde au rythme des vagues, une exposition qui explore une manière différente d’envisager les océans et le monde que nous habitons. L’exposition présente des oeuvres inédites qui sont souvent le résultat des expéditions de l’Académie dans les océans, mises en dialogue avec des pièces exceptionnelles de la collection de la TBA21 et des oeuvres d’artistes dont la pratique est profondément ancrée dans l’espace océanique, parmi lesquels deux anciens étudiants du Fresnoy.

Скорость a-PVP в Нижней Туре  Les artistes

Doug Aitken – Atif Akin – Darren Almond – Julian Charrière – Édith Dekyndt – Em’kal Eyongakpa Simon Faithfull – Ellie Ga – Tue Greenfort – Ariel Guzik – Newell Harry – Camille Henrot – Alexander Lee – Basim Magdy – Eduardo Navarro – Enrique Ramirez – Sissel Tolaas – Janaina Tschäpe et David Gruber – Ana Vaz – Jana Winderen – Susanne M. Winterling.

click Commissaire : Stefanie Hessler

купить molly Камызяк Scénographe : Philipp Krummel

Cette exposition est une approche contrastée de notre monde à partir du point de vue des océans. Loin des continents, l’exposition reflétera la fluidité de l’eau, l’alternance incessante des marées et les influences de la mer sur nos échanges et nos mythes.

À l’occasion de cet événement, Le Fresnoy s’associe à l’Académie TBA21, département de recherche de la Fondation Thyssen–Bornemisza Art Contemporary engagée sur les questions environnementales, avec un intérêt particulier pour les océans. L’Académie TBA21 termine sa 16e expédition au cours de laquelle des artistes et des scientifiques ont imaginé et expérimenté des hypothèses de transformation des territoires océaniques. Ensemble, ils participent à construire un nouveau récit collectif, un nouvel imaginaire, patrimoine commun en développement, cadre positif, optimiste et nécessaire pour que chacun trouve les moyens et la motivation de mettre en œuvre les changements nécessaires vers un monde plus durable et plus juste.

Les différents travaux de ces artistes s’inscrivent dans une perspective «  océanique » sur les dimensions culturelles, politiques et biologiques des océans. Certains artistes analysent les effets des problèmes tels que les changements climatiques et la montée du niveau des mers et d’autres projets artistiques mettent l’accent sur des questions sociales (transformation de la vie des pêcheurs), historiques et environnementales (conséquences des essais nucléaires en Polynésie française). Cette exposition présentera des créations inédites provenant des expéditions de l’Académie dans l’océan pacifique, complétées par des œuvres exceptionnelles de la collection Thyssen–Bornemisza Art Contemporary et des œuvres proposées par Le Fresnoy.

Dans son ouvrage, Prospectus, Diderot employa la métaphore de la «  mer des objets qui nous environnent, image à la fois riche en promesses de découvertes futures et de dangers.  » Dans le parcours de cette exposition, est aussi exploré le symbolisme mythique de l’eau, établissant sa parenté avec un artefact de la modernité, Internet. Au sein des environnements hypermédias, navigator et explorer sont des métaphores explicites des thèmes du voyage sur les océans. En parallèle, les moyens techniques dont disposent les artistes ont évolué, le langage numérique offre désormais de multiples possibilités et ouvrent des champs d’expérimentation tout à fait neufs. Ainsi les artistes et les scientifiques nous apportent des connaissances sensibles et intellectuelles sur la mer.

L’exposition cite un néologisme du célèbre poète et historien barbadien Kamau Braithwaite. Ses Tidalecticsélaborent une vision du monde océanique, une manière différente d’envisager les océans et le monde que nous habitons. Écartant prétendument les modes de pensée et de vie terrestres, il tente de fusionner la terre ferme, la fluidité rythmique de l’eau et les incessantes montées et reculs des marées. Océans cherche à envisager nos histoires comme des trajectoires tidalectiques ballottées par les vagues, de traversées océaniques en systèmes d’échange, de mythes en origines microbiennes. L’exposition met en évidence les processus d’adaptation culturelle et de changement matériel, proposant un cadre de compréhension riche des polarités en correspondance avec la contemporanéité du monde et de l’histoire, de la science et de la poétique, des chemins et de nos origines ainsi que de nous-mêmes – des humains ayant des visions essentiellement terrestres – en confrontation avec les océans et leurs habitants multiples et variés.

 

http://winstars.win/viper/kupit-kokain-v-okulovka.html Océans – Une vision du monde au rythme des vagues
source url 10 février 2018 – 22 avril 2018
go to link Le Fresnoy, Tourcoing
Plus d’informations sur : www.lefresnoy.net




A lire aussi :