04/10/2017 - 30/11/2017

http://www.akvatoridv.ru/discus/kakoy-poezd-luchshe.html

http://kondor19.ru/disqusion/78-zarina-ua-katalog-serebro.html L’alimentation est un enjeu de civilisation : c’est donc une question culturelle.  Comme pour tous les grands sujets de société, les artistes sont aux avant-postes pour partager leur vision et leur interprétation du monde.

http://www.iceborn.be/disqusion/skolko-stoit-zamenit-disk-stsepleniya-toyota-surf.html « Quand les artistes passent à table – Leurs regards sur l’alimentation »  présente le travail et la réflexion de 15 artistes contemporains autour de six thématiques : manger, acheter, modifier, cultiver, élever et préserver, passant de la chaîne alimentaire à la chaîne de création.

« Eco-conçue » et itinérante, cette exposition est destinée à circuler sur l’ensemble du territoire, notamment dans les bibliothèques, médiathèques, centres d’art, lieux de spectacles, salles municipales, sites patrimoniaux.  La scénographie est pensée pour s’adapter à tous types de lieux et être facilement transportable. Parce que le ministère de la Culture s’engage dans une action concrète de développement durable, l’intégralité des supports, panneaux et mobiliers de présentation ont été fabriqués avec des matériaux de réemploi issus du tri sélectif et du recyclage.

 

here L’exposition

Quel est l’impact de notre alimentation sur l’environnement ? De notre assiette à la terre, que se passe-t-il aujourd’hui ? Si je consomme moins d’aliments d’origine animale, quelles en sont les conséquences ?
L’agriculture est-elle l’une des causes ou un outil potentiel pour lutter contre le réchauffement climatique ? Comment faire pour devenir des mangeurs plus conscients, plus engagés en faveur d’une alimentation durable ? Le bio ouvre-t-il une voie pertinente ?

 

http://www.associatedambulance.com/disqusion/62.html Le cycle de l’alimentation

Ces questions sont traitées dans l’ exposition en suivant la logique du cycle: ce que je mange vient d’un distributeur qui l’a acheté à un producteur ou à un industriel, transformateur qui l’a lui-même obtenu d’un agriculteur, qui a lui-même fait pousser ses produits à partir d’un sol et d’une terre ou a élevé des espèces animales.

 

http://popoff-senia.myjino.ru/projects/harakteristika-tipov-aktsentuatsii.html Des regards d’artistes

Le ministère de la Culture est présent tout au long de la chaîne, par l’offre et la demande. L’offre, c’est celle de nombreux artistes, plasticiens et photographes qui ont pris ces sujets comme matière première d’un certain nombre de leurs oeuvres. La demande, c’est celle de nombreux spectateurs fréquentant aussi bien une salle de spectacle, une bibliothèque-médiathèque, un centre d’art, un musée, ou encore un monument, un jardin ou un site patrimonial et qui se posent toutes ces questions en tentant de trouver logique et mise en perspective. En accompagnement des œuvres, des textes donnent des éléments de compréhension et quelques chiffres-clefs. Un livret est distribué pour proposer des pistes de réponses et présenter quelques initiatives prometteuses.

 

enter Une exposition itinérante

L’exposition a été pensée pour être itinérante et est donc proposée à toute structure qui serait intéressée : notamment bibliothèque, centre d’art, lieu de spectacles, mairie et salles municipales, site patrimonial.
L’exposition, proposée gratuitement, tournera pendant trois années. Si elle se suffit à elle-même, cette exposition est aussi conçue pour être complétée dans chaque lieu d’accueil par des propositions de programmations complémentaires : lectures, conférences, débats, spectacles, invitations aux acteurs associatifs locaux et à tous ceux qui mettent désormais en musique des initiatives inventives et porteuses d’avenir en matière de biodiversité et d’environnement. L’exposition est ainsi livrée avec une boite à outils qui propose des contenus permettant de :

  • Prolonger l’exposition (œuvres d’art, installations) ;
  • Programmer des événements (spectacles, films, soirées littéraires, conférences, débats, performances) ;
  • Faire et jouer ensemble (« happenings », promenades, visites, ateliers) ;
  • Goûter et manger (aller à la ferme, sur les marchés, organiser des visites aux jardins, ou des repas avec des chefs).

 

follow link Une scénographie respectueuse de l’environnement

L’exposition repose sur une scénographie adaptable à tous lieux, facile à transporter. Elle est composée de photographies d’artistes contemporains présentées dans une scénographie qui ne nécessite pas de mur. Il existe également un format encore plus léger de l’exposition, fait de huit kakémonos. La thématique de l’exposition est non seulement un élément central du développement durable et de l’attention portée à la biodiversité, mais encore sa fabrication a été entièrement écoconçue. Les panneaux de présentation des œuvres et les mobiliers sont fabriqués avec des matériaux récupérés et reconditionnés par La réserve des Arts, acteur de la sphère de l’économie sociale et solidaire à Pantin qui a pour mission de réduire durablement les déchets, de soutenir le secteur culturel et de promouvoir le réemploi. Les kakemonos sont fabriqués en tissage de fils provenant du tri sélectif de bouteilles plastiques et de leur recyclage.

follow url Exposition « Quand les artistes passent à table – Leurs regards sur l’alimentation »
see url ministère de la Culture, 182 rue Saint Honoré, Paris
go site 4 octobre – 30 novembre 2017
go Plus d’informations sur : www.culturecommunication.gouv.fr



A lire aussi :