Actualités >
19/11/2013 - 19/11/2013

 

Ville, Nature, Marseille entre deux ; Marseille entre elles 2 ?
Densification et construction ; vers des villes à « biodiversité compatibles » : quelle ville pour quelle nature ?
De la périphérie au centre ville, étude du cas marseillais. Un territoire au rapport nature/ville à forts atouts et enjeux.

Dans le cadre du projet de cet endroit que mènent Madeleine Chiche et Bernard Misrachi (groupedunes), depuis le toit-terrasse de La Friche La Belle de Mai à Marseille.

Sur une initiative de Thierry Tatoni écologue et directeur de l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (AMU/CNRS/IRD/UAPV), Stéphane Hanrot, architecte et responsable du département recherche de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille, Isabelle Rault paysagiste, Madeleine Chicheet Bernard Misrachi artistes groupedunes.
Et avec le concours de Julien Monfort architecte association OMNI et André Jollivet architecte, président de la Maison de l’Architecture de la Ville de Marseille.

Les villes se densifient. Quelles en sont les conséquences sur les représentations de la ville et de la nature dans la construction du tissu urbain ? Comment s’y conjuguent « nature naturelle » (une nature immaîtrisée, avec ses lois propres, ses dynamiques internes) et « nature culturelle » (celle que l’on conçoit où la nature est domestiquée) ? Quelles sont les différents intérêts de cette relation, sous quelles formes ? Qu’est-ce « qu’une ville à biodiversité compatible » ? Est-ce un concept porteur des enjeux de la ville contemporaine ?

Pendant cette journée de « brainstorming professionnel pluridisciplinaire », nous proposons que chacun vienne avec un court récit, une expérience personnelle qui illustre et/ou interroge la relation ville/nature et pose la question du rapport ville/nature et de leur socio-compatibilité… Entre le fait que « la nature c’est de la merde ! » ? ou que l’on ne choisisse pas de vivre en ville pour trouver la nature, quels apports mutuels, équilibres et contrastes, urbanité et nature peuvent se porter ?

Programme

9h Accueil/café

9h30 Introduction et perspectives de la journée

par Madeleine Chiche et Bernard Misrachi, groupe Stéphane Hanrot (ENSA-M) et Thierry Tatoni (IMBE).

10h La « métropole – archipel »
Thématique mise en perspective par René Borruey (ENSA-M), Julien Monfort (architecte), Estelle Dumas, Thierry Tatoni et Laurence Affre (écologues, IMBE). Animée par Stéphane Hanrot (architecte).

11h30 « Le jardin / le végétal » dans « la ville diffuse », un élément de naturalité ?
Thématique mise en perspective par Stéphane Hanrot (ENSA-M), Sébastien Bridier (climatologue géographe), Jean-Luc Brisson (artiste – sous réserve). Animée par Madeleine Chiche artiste).

13h Buffet / possibilité de visiter l’installation De cet endroit sur le toit-terrasse.

14h30 Les infrastructures et délaissés (bords de route, autoroutes, voies de chemin de fer etc…) drainent un environnement végétal et une certaine forme de naturalité : quel lien fait ce territoire infrastructurel avec le voisinage urbain qui tend à se densifier ?
Thématique mise en perspective par Isabelle Rault(paysagiste), Thierry Dutoit (sous réserve), Christophe Piqué and co (architectes). Animée par Thierry Tatoni (écologue).

16h Une ville-nature : centralité et densité
Thématique mise en perspective par Marie Hélène Lizée (LPED), Dalila Ladjal SAFI, Mathieu Gontier (paysagiste), Thomas Martin (paysagiste, jardins recyclables – sous réserve). Animée par Bernard Misrachi (artiste).

18h Synthèses données par les étudiants de l’ENSA-M et perspectives : vers la mise en place d’un collectif/laboratoire recherche/action.

19h Apéritif de clôture

Friche La Belle de Mai
9h salle du Studio – (en face des préfabriqués algécos).
41 Rue Jobin, 13003 Marseille

Contact : 06 67 46 95 92
Uniquement sur inscription à l.saussez(at)groupedunes.net

Plus d’informations sur : groupedunes.fr

 

 




A lire aussi :