Actualités >
12/09/2018 - 12/09/2018

Notre époque connaît les prémices d’une nouvelle manière de penser, de créer et d’habiter la Terre : une « Renaissance sauvage ». Pour la comprendre, il faut commencer par se plonger dans la Renaissance italienne, puis dans une période courant du milieu du 19e siècle à aujourd’hui, à travers les arts, la philosophie et les sciences de l’environnement. Les exemples de ce tournant que nous sommes en train de vivre se multiplient désormais : dans les sphères de l’art, du design, et au-delà.

Soutenance publique de thèse de doctorat réalisée en cotutelle par Guillaume Logé en Esthétique, histoire et théorie des arts (Ecole Normale Supérieure de Paris) & en Sciences de l’environnement (Université de Lausanne).

Le Jury sera composé de différents acteurs des champs culturel, artistique et scientifique :
- Dominique Bourg, Professeur, Faculté des géosciences et de l’environnement, Université de Lausanne (Directeur)
- Emmanuel Mahé, HDR, Directeur de la recherche à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD) (Directeur)
- Kornelia Imesch Oechslin, Professeure en histoire de l’art contemporain, Université de Lausanne (Rapporteuse)
- Frédérique Aït-Touati, EHESS-CNRS, Directrice scientifique de SPEAP-Sciencespo Paris, Metteur en scène (Rapporteuse)
- Yves Le Fur, conservateur, Directeur du patrimoine et des collections, Musée du quai Branly
- Jean de Loisy, Directeur du Palais de Tokyo

Soutenance publique de thèse de doctorat « La Renaissance sauvage » 
Mercredi 12 septembre 2018 à 14h
Auditorium du Musée de la Chasse et de la Nature
ENTRÉE LIBRE 

Crédit photo : Tomás Saraceno, Hybrid Webs (© Studio Tomás Saraceno)




A lire aussi :