15/01/2018 - 21/01/2018

Шишки ак47 в Козловке Exposition :

Le travail plastique de Sophie Hélène nous parle des océans. Et du plastique aussi.
Les productions de l’artiste sont en effet alimentées au gré des marées, ses collectes se faisant pour l’essentiel sur les plages de la Baie de Somme, dans les laisses de mer.
Elle porte une attention particulière à la métamorphose des déchets qu’ils soient naturels ou d’origine anthropique. Elle réalise des compositions qui touchent d’abord notre sensibilité sensorielle avant d’éveiller notre conscience, parce qu’elles nous parlent de nous et de notre rapport [ir]responsable à la nature et aux éléments.

 

http://jolewinner.ru/povorino-kupit-uskoritel.html À propos de l’artiste : 

Après une enfance à Carcassonne, elle a obtenu un bac Arts Appliqués, suivi les cours des Beaux-Arts de Toulouse, eu un diplôme de Design Textile à L’ENSAAMA (Paris 15e) et exerce la profession de coloriste à Cayeux-sur-mer.

Après 20 ans à Paris, elle a un désir impératif de pleine nature.

La Baie de Somme où elle s’installe l’a transformée et révélée plasticienne. Ici ses sens sont en éveil, son regard s’aiguise. Elle découvre le visage d’un monde qu’elle ne soupçonnait pas. La couleur des déchets régurgités par la mer dans la minéralité des galets de la plage exerce sur elle une vraie fascination : elle marche le long des laisses de mer, collecte des déchets anthropiques que l’empreinte des phénomènes climatiques a enrichis de variations chromatiques infinies. Des collectes toujours plus riches sont la matière de ses travaux. Ces rebus l’envoûtent et l’effraient. Résidus des pratiques sociales et économiques de l’homme, elle les détourne pour atteindre notre sensibilité et bousculer notre conscience.

 

http://www.avantas.de/bust/kupit-metod-pokrovsk.html Plastic [in the] Landscape
Sophie Hélène
15 janvier 2018 – 21 janvier 2018
Galerie 3f, Paris
Vernissage le jeudi 18/01/2018 de 18h à 21h
Finissage samedi 20/01/18 de 17h à 20h
Plus d’information sur : galerie3f.fr

 

(c) Sophie Hélène




A lire aussi :