Olga Kisseleva recourt à la science pour livrer un constat sur le monde dominé par la technologie et le conditionnement des comportements. L’artiste rend compte d’une réalité complexe, offerte à de multiples lectures : locale, contextuelle, globalisée. Ses oeuvres révèlent les failles du modèle occidental. Dirigeant son regard sur les sociétés post-modernes du capitalisme, Olga Kisseleva tente de découvrir la place qui est réservée à la pensée et à l’activité intellectuelle. Fondatrice du Laboratoire Art&Science de l’université Paris 1, Panthéon-Sorbonne, Olga Kisseleva joue un rôle pionnier dans le domaine de la création contemporaine. Le oeuvres d’Olga Kisseleva font partie de nombreuses collections.

Son travail a été présenté au Centre National d’Art Contemporain de Moscou, au MoMA à New York, à l’ARC à Paris, au KIASMA à Helsinki, au Musee Nacional Centro de Arte Reina Sofia à Madrid et dans les Biennales de Venise, d’Istanbul, de Dakar, de Tirana, de Rennes et de Moscou.

Née à Leningrad en 1965, Olga Kisseleva vit et travaille à Paris et Saint-Pétersbourg.




A lire aussi :