http://maquirsa.com/nod/kupit-zakladki-metodon-v-engels-19.html

тор купить гашиш

here Née en 1981 en Finlande, Hanna Husberg vit et travaille à Stockholm. Le travail d’Hanna Husberg évolue entre une pratique de la vidéo et des projets d’installations visuelles et sonores mettant en jeu divers aspects de notre perception physique et visuelle. Ses œuvres étudient (ou examinent ou encore questionnent) notre perception de l’environnement au temps de l’Anthropocène et du changement climatique, de l’étude des interventions humaines sur la météorologie à la création d’un véritable fonds artistique et documentaire autour de la disparition progressive de la République des Maldives, liée aux effets du réchauffement climatique.

Купить закладки лирика в Черногорске

купить Кристалл Андреаполь Exemples d’oeuvres :

http://www.dominatesocial.co.uk/havefun/zakladki-shishki-ak47-v-usti-labinske.html Abordant les aspects culturels et politiques de l’air urbain à Pékin, Often people ask how birds are affected by the air  s’appuie sur des entretiens et des dialogues avec des locaux, sur tout un imaginaire autour de l’air et sur de nouvelles représentations techno-scientifiques d’air. En raison de son invisibilité, l’air est principalement saisissable par des instruments et des mesures scientifiques, et par la langue. En Chine, l’introduction du nouveau concept de «wumai» et la datafication de l’air ont produit un air différent, affectant les manières dont l’air est perçu. Dans une vidéo, les protagonistes parlent de leur rapport à l’air, des moyens que l’on a de le percevoir, distribuer voire diriger. Un second écran présente des variations de couleurs graduelles, du vert au jaune en passant par l’orange et le rouge, selon un code indiquant l’indice de qualité de l’air et la présence de matières solides dans l’air. Les éléments visuels de l’installation font ressortir la matérialité des imaginaires existants autour de l’air.

Купить экстази в Берёзовский Being with consiste en une projection vidéo en boucle, une culture de phytoplancton dans des bouteilles en plastique et 365 boîtes de Pétri
avec du sel cristallisé. En examinant les caractéristiques de certains milieux terrestres, tels que l’eau et l’air, et leurs spécificités de la transmission des ondes de lumière et de pression, et de la diffusion de produits chimiques volatils et solubles, l’installation se concentre sur les micro-événements organiques et minéraux qui brouillent et réorganisent nos perceptions. Les différents éléments de l’installation sont reliés par un film qui raconte un devenir dans lequel les algues, les bactéries et les minéraux sont indispensables.

Эф из бронхолитина Human Meteorology est un enregistrement sonore au sujet de l’air, de l’atmosphère, et de la manière dont les humains tentent de modifier et de contrôler le temps depuis l’antiquité. La narration est construite autour huit images, matérialisées en stéréo-lithographies et montrées dans les visionneuses de diapositives. Ces diapositives ont toutes des noms, un titre et une année se référant à la datation des images originales: Airopaidia, 1786, Breathing device, 375, Cloud seeding, 1947, Gas attacks, 1915, Hail cannon, 1898, Snow crystals, 1885, Roofed city, 1949 and Weather shooters, 1555. Quatre autres vidéos tentent de capturer les phénomènes permettant de rendre l’invisible visible.

http://asianmarket.devclones.com/loneliness/kupit-gashtet-sortavala.html Photographie : Breathing device, stereolithography, installation view, Cité des Arts

Hanna Husberg
http://hannahusberg.com



A lire aussi :