Au début des années 2000, David Buckland, fondateur de Cape Farewell découvrait l’article d’un scientifique de la NASA affirmant la nécessité d’agir rapidement pour faire face aux changements climatiques. Devant l’urgence et la nécessité de changer nos comportements, il fonda Cape Farewell avec la conviction que la lutte culturelle contre le changement climatique pouvait réussir là où les gouvernements et autres tentatives avaient échoué.

Cape Farewell est aujourd’hui reconnu internationalement pour avoir apporté la première réponse culturelle au défi climatique. Grâce à un programme novateur d’exploration, de création et d’engagement du public, Cape Farewell exploite la puissance d’une approche émotionnelle et sensible en invitant les artistes à participer à l’enjeu le plus important de notre temps et à créer des métaphores et des récits capables de transposer l’impact du changement climatique à l’échelle humaine.

En 10 ans, l’organisation anglaise a réuni 80 artistes et scientifiques dans une série d’expéditions marines en Arctique, dans les Andes, sur les îles écossaises, etc. Cape Farewell affirme le rôle de l’artiste comme agent du changement et catalyseur capable de provoquer une évolution culturelle vers une pensée écologique. David Buckland, directeur de Cape Farewell, est l’un des artistes les plus engagés dans la lutte contre le changement climatique.

Cape Farewell est une organisation créée par David Buckland en 2001, basée à Londres, UK.

 




A lire aussi :