Grâce à un système complexe d’acquisition de données satellitaires et de simulations atmosphériques, Most blue skies identifie en temps réel l’endroit du monde où le ciel est le plus bleu. Avec ce logiciel spécialement conçu, l’œuvre simule le passage de la lumière par différentes couches de l’atmosphère en tenant compte des variations dues à la pression, à la composition chimique de l’air et à la teneur en micros particules. L’altitude, l’heure du jour, la latitude et la longitude, la pression de l’air, la densité en vapeur d’eau, la proximité avec l’océan, et la réflexion du sol sont autant de paramètres qui affectent la couleur du ciel. Les ordinateurs croisent ces données pour analyser le spectre des radiations qui parviennent jusqu’à nous. Minute après minute, selon la rotation de la Terre et des changements de temps, l’application calcule la couleur du ciel bleu à chaque endroit du monde. Un écran permet de visualiser la meilleure approximation possible de la couleur de ce ciel ainsi que le nom de l’endroit où il faudrait être pour le voir.
Tout en combinant les plus récentes technologies de la recherche atmosphérique, la surveillance environnementale et la symbolique du ciel bleu, ce projet maintient ainsi une relation humaine et sensible à l’espace et au ciel devenus des objets de représentation scientifique.

 

 

Projet développé avec le soutien de Tom Riley, l’Université de New Castle, le Space and Atmospheric Physics de l’Imperial College de Londres, le Met Office, UCl Colour and Vision Research laboratory, l’Institut Alexandra, l’Us national Physical Laboratory et la NASA.

Lise Autogena
L’artiste est notamment connue pour son projet Sound Mirrors. Inspirée par les miroirs acoustiques abandonnés en Angleterre, elle cherche à créer deux miroirs sur les côtes anglaises et françaises qui permettraient aux gens de communiquer par-delà la Manche. Son travail implique des développements très longs, mobilisant des acteurs très divers.
Née en 1964 au Danemark, elle vit et travaille au Royaume-Uni.

Joshua Portway
L’artiste lance en 1984 son premier jeu vidéo qui devint un véritable best-seller. Depuis, il travaille comme artiste et designer-animateur de jeux vidéo. Dès 1998, il se consacre principalement au développement de Noodle Heaven, une plateforme permettant aux créatifs de développer des média interactifs sans passer par les outils de programmation conventionnels.
Né en 1967 en Angleterre, il vit et travaille au Royaume-Uni.






A lire aussi :