Ferenc Fodor et Valérie Brunetiere, 2011, Ed. Les deux ancres

 

« Les fictions doivent [aussi] nous rendre plus lucides à une période où, trop souvent, les discours qui sont censés ou qui prétendent dire la vérité ne sont qu’un patchwork de fictions retravaillées par les spécialistes du storytelling. » Comment les romans et les films ayant pour sujet principal la modification du climat parlent-ils de nous, de notre monde, de nos angoisses ? Comment la fiction d’anticipation traite-t-elle depuis la fin du XIXe siècle des cataclysmes et changements climatiques ? Comment les publicités mettent-elles en scène la modification du climat ? Comment les journalistes restituent-ils les causes et conséquences du changement climatique ? Quels types de propos ont tenus les internautes sur les forums durant ces dernières années ? Climat d’angoisse nous apporte des réponses claires et précises, à partir d’une analyse sémiologique très érudite basée sur de nombreux exemples. L’originalité de cet ouvrage est de montrer combien les fictions, les publicités et les discours médiatiques jouent un rôle déterminant dans les représentations que l’on se fait du changement climatique. En mettant au jour ces imaginaires socio-discursifs, les auteurs apportent un regard nouveau sur les questions climatiques. Ils nous permettent ainsi de mieux comprendre ce phénomène qui constitue un enjeu de société majeur de notre époque.

120 p.

Les auteurs : Ferenc Fodor, de formation littéraire, est docteur habilité à diriger des recherches en sémiologie et linguistique. Il est chercheur à la Direction de la Recherche d’EDF et donne des cours à l’Université Paris Descartes. Auteur de nombreux articles et de chapitres d’ouvrage, il explore les imaginaires socio-discursifs de l’environnement. Il travaille depuis une dizaine d’années spécifiquement sur le thème du changement climatique. Valérie Brunetière, maître de conférences en sciences du langage à la Sorbonne (Université Paris Descartes, UMR-CNRS Cerses, « Sens, Éthique, Société »), travaille depuis dix ans sur les problématiques environnementales, à la croisée de l’éthique et de la communication.






A lire aussi :