« Le champ démocratique » est une nouvelle et une fiction environnementale de Philippe Soussan (aux Editions/Galerie Intuiti).

 

“Jardinier de l’impossible” travaille au sein d’une œuvre d’art qui pilote la société. Avec cette nouvelle, premier épisode d’une saga fantastique, l’auteur prépare le terrain, se faisant à l’illusion que pour quelques décennies encore, l’État et les consciences ne devraient pas permettre – et peut-être pour notre plus grand bien – de laisser l’art envahir la société. Le support de l’écriture invite, contrairement à F., à ne pas prendre ses rêves pour des réalités.

 

- Extrait -

 

« Au retour de sa pause déjeuner, F. avait glissé sa carte magnétique dans le sabot. La porte automatique s’ouvrait sur un espace demi-couvert où il avait repris le seau d’herbes fraîches qu’il avait laissé en sortant. Il se munit de son râteau et de ses gants, d’un geste machinal et s’avança en pleine lumière dans le Champ Démocratique. Il aimait se retrouver seul quelques minutes au milieu de la masse dense constituée de millions de fleurs. Informe, elle se soulevait au-dessus de lui, depuis le niveau du sol, montant jusque dans d’épaisses nimbes multicolores où glissait son regard émerveillé. Les fleurs se rassemblaient en un épais tapis aux mailles resserrées, sur des surfaces provoquant en F. l’image d’un essaim qui s’éloignait avec le regard. Ce Champ dont il avait la charge, lieu unique en son genre, à l’écart du monde mais au cœur de la Ville, était devenu avec le temps son jardin secret… »

 

Texte intégral



A lire aussi :