L’ « anthropocène » signe une crise civilisationnelle profonde. Les assises, sur lesquelles les sociétés occidentales se sont senties pendant longtemps solidement établies, paraissent désormais précaires. La confiance accordée au progrès technique et aux acquisitions scientifiques est ébranlée.

 

Nombreuses sont les oeuvres photographiques contemporaines qui s’attellent à problématiser et à penser les évolutions de nos modes de vie, de nos valeurs, de nos relations au vivant, au temps ou au progrès (Peter Fischli & David Weiss, Mishka Henner, SMITH, Ignacio Acosta, Mathieu Asselin, Richard Misrach, Yves Marchand & Romain Meffre, Carlos Ayesta & Guillaume Bression..). Il s’agit dans cet ouvrage d’analyser la façon dont ces travaux donnent à réfléchir, s’inscrivant de façon féconde dans le débat public.

Danièle Méaux Spécialiste de la photographie contemporaine, Danièle Méaux est professeur des universités en esthétique. Elle a écrit La Photographie et le temps, Voyages de photographes, Géo-photographies. Une approche renouvelée du territoire et Enquêtes. Nouvelles formes de photographie documentaire.

 

Novembre 2022 – Éditions Filigranes

288p – 16,5 cm × 24,0 cm × 2,2 cm

25 €

Achetez le livre ICI

 




A lire aussi :