300 p., 22 €

Parution février 2015
ISBN : 978-2-918-490-425

« Il n’y a que le monde qui parle. »
– Pierre Gascar

Quelle place les littératures contemporaines font-elles à la nature? Comment représentent-elles nos relations au monde naturel?

Schoentjes propose ici le premier panorama français et européen d’écopoétique : l’étude du rapport entre la littérature et l’environnement naturel. À contre-pied des approches dominantes, Schoentjes s’intéresse à une littérature de nature plus cosmopolite, moins engagée et davantage tournée vers le monde concret.

Ce qui a lieu explore l’œuvre d’auteurs célèbres ou à redécouvrir, entre écriture du réel et récits de nature – comme Claude Simon, Jean-Loup Trassard, Pierre Gascar, mais encore l’Italien Mario Rigoni-Stern, le Finlandais Arto Paasilinna…

Là où l’écocritique américaine est centrée sur la nature sauvage, cet essai propose de mettre au cœur de l’écopoétique européenne l’idée de lieu. Ce qui a lieu voudrait contribuer à ouvrir un nouveau champ critique.

Pierre Schoentjes est Professeur à l’Université de Gand (Belgique), où il enseigne la littérature française. Il est le fondateur de la Revue critique de fixxion française contemporaine. Schoentjes est l’auteur de plusieurs essais dont Poétique de l’ironie (Seuil, 2001) et Fictions de la Grande Guerre (Classiques Garnier, 2009).

Extrait de l’introduction
www.wildproject.org/bonus



RESSOURCE: ,



A lire aussi :