http://www.kip-urpov.ru/big/137.html La Société Française d’Ecologie (SFE) vous souhaite une bonne année 2017 avec ce regard de Benoît FONTAINE, Benjamin BERGEROT, Isabelle LE VIOL et Romain JULLIARD, chercheurs au Centre d’Ecologie et Sciences de la Conservation (CESCO, MNHN), sur les impacts de l’urbanisation et du jardinage sur les communautés de papillons.

http://www.otdelkadomov-spb.ru/prioriti/87.html  

see Introduction :

28ps biz обход блокировки Les interactions multi-échelles sont fréquemment étudiées dans les recherches en écologie, car elles permettent de comprendre l’impact des processus à petite échelle sur les grands patterns, et inversement comment les facteurs qui jouent à grande échelle influent sur les dynamiques locales de la biodiversité (voir Peters et al., 2007). Les effets de ces interactions sont complexes, et l’importance relative des facteurs locaux et paysagers varie avec les espèces (taxons), selon par exemple leur degré de spécialisation à l’habitat ou leurs capacités de dispersion.

source link Dans ce contexte, les papillons de jour constituent un modèle biologique intéressant, non seulement du fait de leurs rôles dans les écosystèmes, mais aussi parce que leur cycle de vie court et leurs capacités de dispersion variées permettent de mesurer relativement facilement l’impact des variables environnementales. Ces caractéristiques sont bien entendu partagées par beaucoup d’autres groupes d’invertébrés, mais les papillons sont sans contexte le groupe d’insectes le mieux connu.

Parmi les facteurs qui jouent un rôle dans la modification des patrons de biodiversité, l’urbanisation tient une place prépondérante (par ex Garaffa et al., 2009 ; Muratet et al., 2008). Les jardins, représentant des oasis vertes dans une matrice peu hospitalière, sont des ressources potentiellement importantes en ville, notamment car ils fournissent des ressources alimentaires pour les adultes dits imagos (Toms et al., 2010). L’étude présentée ici s’inscrit dans ce cadre, et s’intéresse aux impacts croisés de l’urbanisation et des caractéristiques des jardins sur les communautés de papillons communs en France. En s’appuyant sur un jeu de données à long terme collecté grâce à un programme de suivi participatif national, nous avons cherché à identifier les pratiques susceptibles de limiter l’effet délétère de l’urbanisation sur les communautés de papillons.

 

Lire le Regard N°69

Article édité par Anne Teyssèdre.




A lire aussi :