Ressource est lancé grâce au soutien du Ministère de l’Ecologie et du Développement durable.

Ressource a été réalisé grâce au soutien du Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie. Cette action s’inscrit pleinement dans le premier objectif de l’Orientation Stratégique A de la Stratégie Nationale pour le Biodiversité 2011- 2020 : « Faire émerger, enrichir et partager une culture de la nature. La biodiversité doit être diffusée de façon large et volontariste par tous ceux qui sont impliqués dans la transmission de la culture : éducation scolaire, éducation familiale, sorties nature et animations pour les jeunes, médias, monde artistique et du divertissement… »

www.developpement-durable.gouv.fr

 

 

L’association COAL pour l’art et le développement durable a initié et réalisé le projet Ressource Arts et écologies. COAL a été créée en France en 2008 par des professionnels de l’art contemporain, du développement durable et de la recherche dans le but de favoriser l’émergence d’une culture de l’écologie. Dans un esprit pluridisciplinaire et innovant, COAL mobilise les artistes et les acteurs culturels sur les enjeux sociétaux et environnementaux et soutient le rôle incontournable de la création et de la culture dans les prises de conscience et les mises en œuvre de solutions concrètes. COAL, organise des évènements, des expositions, des appels à projets, sur l’art et le développement durable, remet chaque année le Prix Coal Art&Environnement, participe à la connaissance et à la diffusion de la thématique via des prises de paroles, des publications, et la création d’outils de formation et de sensibilisation. COAL est depuis 2012 commissaire associé des expositions et résidences du Domaine départemental de Chamarande, Essonne. COAL est dirigé par Lauranne Germond et son équipe est composée de Maëva Blandin, Loïc Fel et Clément Willemin.

www.projetcoal.fr

 

Creative Europe est un outil d’investissement de l’Union Européenne face aux changements structurels posés par la mondialisation et le passage au numérique. Doté d’un budget de 1,4 milliard d’euros, il a pour objectif, pour 2020, de renforcer la diversité culturelle et artistique européenne et la compétitivité des secteurs concernés.

Il se compose de 2 volets : Culture et Média.

www.ec.europa.eu/programmes/creative-europe/ 

 

Conduit par l’artiste Stefan Shankland, TRANS305 est un programme artistique et culturel qui se déroule au cœur des chantiers de la ZAC du Plateauà Ivry-sur-Seine.
Les démolitions, les chantiers de construction d’immeubles, l’aménagement des voiries ou la réalisation d’espaces publics ne sont plus seulement des contraintes et des nuisances mais constituent aussi une ressource pour des projets artistiques et culturels.
Le chantier est un lieu fondamental dans la vie d’une cité, dynamique, fascinant et beau. TRANS305 veut rendre cet espace visible et accessible aux usagers de la ville et aux créateurs. TRANS305 transforme une mutation urbaine de grande ampleur en laboratoire de recherche et de créations artistiques, en atelier à ciel ouvert, en espaces d’échange sur la ville en gestation.
L’artiste Stefan Shankland est le meneur de ce projet. Une équipe pluridisciplinaire, réunissant artistes, architectes, graphistes, web designers et médiateurs culturels, œuvre avec lui. Ce programme est conçu et réalisé en concertation étroite avec les acteurs publics et privés travaillant sur les chantiers de la ZAC du Plateau.
Depuis 2007, TRANS305 a invité les habitants et riverains, les écoles du quartier, des étudiants d’écoles d’art et d’architecture, des artistes en résidence, les services de la Ville, les élus et les professionnels travaillant sur les chantiers urbains, à prendre une part active dans la création d’une nouvelle culture de la ville en transformation.
TRANS305 est le premier prototype de la démarche HQAC – Haute Qualité Artistique et Culturelle.

www.trans305.org

 

 

Cultura21 est une plateforme visant à promouvoir un changement culturel, perçu en tant que processus soutenable (donc durable) permettant une évolution culturelle des sociétés et des modes de vie contemporains. Le terme de « soutenabilité » (préféré à ceux de durabilité ou de développement durable) permet d’exprimer le lien étroit entre les notions de justice sociale, de paix, de démocratie, d’auto-détermination, d’écologie et de qualité de vie. Afin d’atteindre ces objectifs, Cultura 21 estime qu’il est nécessaire de développer une stratégie volontairement « culturelle » de la soutenabilité, basée sur l’idée que les médias, les arts, l’éducation, la communication, divers modes d’organisation ainsi que les émotions humaines, jouent un rôle décisif au sein de tout processus de changement social.
www.cultura21.net

 

 

Site patrimonial et culturel atypique, le Domaine départemental de Chamarande (Essonne) réunit, sur près de 100 hectares, un centre d’art contemporain, un ensemble bâti et un espace paysager reconnu « Jardin remarquable » depuis 2005 suite à son réaménagement par l’architecte paysagiste Jacques Sgard.
Le Domaine de Chamarande est entièrement consacré à la culture et à la création contemporaine et en particulier aux arts visuels. Il est doté d’une collection (intitulée « L’esprit des lieux ») constituée grâce à un fonds départemental. La collection comprend notamment des oeuvres de Lilian Bourgeat, Erik Samakh (flûtes solaires, dans le parc), Miguel Egana (Feuilles scies, dans le parc), Bert Theis (Croix blanches géantes dans le parc) ou Philippe Ramette. Le parc de sculptures, recomposé en permanence, joue avec le patrimoine et les architectures du site. La glacière abrite ainsi une installation sonore de Céleste Boursier-Mougenot. La spécificité naturelle du cadre, favorise les réflexions et les créations sur les questions de nature et d’environnement.

www.chamarande.essonne.fr 

 

 

Le réseau IMAGINE 2020, créé en 2010, s’étend à travers neuf pays européens et réunit onze institutions culturelles expérimentées. Son but est de mettre à profit son expertise et ses relations au sein du monde de l’art et au-delà pour exhorter le secteur culturel européen à s’engager et faire usage de son potentiel créatif en vue de conscientiser le grand public et de l’impliquer, à la fois en tant que spectateur et acteur. Il a également pour but de rechercher de nouvelles manières de produire, de présenter des oeuvres et d’inciter l’ensemble du secteur culturel européen à intégrer les préoccupations climatiques dans sa pratique quotidienne.

www.imagine2020.com

 

Inland Campo Adentro est un projet qui étudie le rôle des territoires, de la géopolitique, de la culture et de l’identité dans la relation ville-campagne de l’Espagne d’aujourd’hui. Son objectif est de mettre en place une stratégie culturelle sur une période de trois ans (2010-2013) afin de soutenir le mode de vie rural à travers une conférence internationale, des productions artistiques dans le cadre d’un programme de résidence, une exposition et une publication. Le projet apporte aux artistes, aux agriculteurs, aux intellectuels, aux agents du développement rural, aux responsables politiques, aux conservateurs et aux critiques d’art, entre autres, des milieux ruraux et urbains, une plateforme ouverte pour présenter leurs recherches et leurs activités.

www.campoadentro.es

 

 

Avec ce projet de recherche appliquée, intitulé la Banque du miel, l’association Parti Poétique  franchit aujourd’hui une nouvelle étape de développement, qui se caractérise notamment par le lancement d’une vaste mission de pollinisation et d’essaimage. Par le biais d’installations artistiques dans l’espace public, la Banque du miel sensibilise le grand public à la lecture et à la compréhension des pressions que l’homme opère sur les milieux qu’il habite. La pertinence des problématiques soulevées par ce projet est mise en évidence par l’actualité de deux crises, l’une écologique (dégradation des écosystèmes, diminution des populations d’abeilles…), l’autre économique et sociale (crise financière).
Le projet de la Banque du miel a connu deux prologues en 2008, en septembre avec « les Chambres fortes » réalisées dans le cadre de la biennale départementale d’art contemporain « Art Grandeur Nature » en Seine-Saint-Denis et l’installation d’un dispositif « un bien pour un mal » à la galerie OFFOFF à Lyon, en décembre 2008.
Ce projet décline depuis 2009, une mission « transhumante » aux échelles métropolitaines, entre acteurs culturels, urbains et scientifiques, autour de questions ouvertes portant sur l’évolution, la nature, la densité et l’intensité de la ville (zones urbaines et péri-urbaines).

www.banquedumiel.org 

 

 

La Ville de Paris avec son Agence d’Ecologie Urbaine (Direction des espaces verts et de l’environnement) coordonne l’animation de l’ensemble du dispositif des Acteurs du Paris durable. L’Agence d’Ecologie Urbaine accompagne la mutation environnementale du territoire en pilotant des plans d’actions municipaux pour le climat, l’alimentation durable, la biodiversité, la prévention du bruit… Elle compte un réseau de 5 pôles ressources : la Maison de l’Air (20e arr.), la Ferme de Paris (bois de Vincennes 12e arr.), la Maison Paris-Nature (parc Floral de Paris 12e arr.) , la Maison du Jardinage (parc de Bercy 12e arr.) et la maison des Acteurs du Paris durable (4e arr.).
www.acteursduparisdurable.fr

 

 

La Réserve des Arts est une plateforme de récupération et de valorisation de rebuts d’entreprise pour fournir les professionnels de la création. La Réserve des Arts répond à un triple objectif : réduire les déchets, soutenir le secteur culturel par une aide matérielle et promouvoir le réemploi. Materials for the Arts à New York et le manifeste du « Cradle to Cradle » sont les deux inspirations majeures à l’origine du projet.

www.lareservedesarts.org/

 

 

Le Portail numérique français des humanités environnementales est un entreprise résolument collective qui vise autant à diffuser les connaissances en humanités liées à la question environnementale qu’à permettre la mobilisation d’expertises en sciences humaines au sein des grandes politiques publiques relatives à la gestion de l’environnement et de la biodiversité. L’équipe du Portail est composée d’une équipe scientifiques (deux coordinateurs, les fondateurs de la plate-forme et un responsable éditorial), de coordinateurs scientifiques (les coordinateurs d’axe ont pour tâche de centraliser et de diffuser les informations fournies par l’ensemble des membres du Portail) et de membres scientifiques.

www.humanitesenvironnementales.fr

 

 

La Fondation François Sommer pour la Chasse et de la Nature a été reconnue d’utilité publique dès sa création, par François et Jacqueline Sommer, en 1964. Elle soutient une conception de l’écologie au service de l’homme, à la fois solidaire et responsable des autres composantes de la nature. Lorsqu’elle est exercée avec respect, la chasse s’inscrit dans la perspective du développement durable parce qu’elle favorise la connaissance de l’animal et le maintien des territoires. C’est dans cette optique que les fondateurs ont constitué une exceptionnelle réunion d’œuvres d’art à sujet cynégétique, de trophées et d’armes de chasse, présentées depuis 1967 dans le musée de la Chasse et de la Nature conçu « comme une maison d’amateur d’art ». Tel un belvédère ouvrant sur l’espace sauvage, le musée donne la possibilité d’appréhender l’animal dans son environnement grâce à une muséographie originale, associant les collections d’œuvres d’art et d’animaux naturalisés avec des éléments d’interprétation. Le Musée accueille également des expositions temporaires d’artistes d’aujourd’hui qui contribue au renouvellement de l’image que nous nous faisons de l’animal.

www.chassenature.org

 

 

Réseau Culture 21.fr est un portail collaboratif français qui souhaite contribuer à la promotion de l’Agenda 21 de la culture et au développement des démarches associant culture et développement durable. Il invite les collectivités, les acteurs professionnels et les citoyens à témoigner, à mutualiser leurs expériences et à débattre des enjeux.

www.reseauculture21.fr

 

 

Fondée en 1968, la Société Française d’Ecologie (SFE) est une association 1901 rassemblant écologues professionnels et étudiants en écologie. Elle a pour objet d’encourager et de développer en France l’étude de l’écologie sous tous ses aspects, de l’écologie évolutive à l’écologie fonctionnelle, de l’écologie moléculaire à l’étude du fonctionnement des écosystèmes, de l’écologie fondamentale à la résolution des grands problèmes environnementaux que sont le déclin de la biodiversité et les changements globaux.
La SFE vise également à resserrer les liens entre écologues pour que la communauté dans son ensemble devienne force de proposition aux niveaux national et international, particulièrement européens. A ce titre, la SFE est amenée à jouer un rôle essentiel en représentant la communauté des écologues français auprès des ministères, des organismes ou des sociétés savantes.

www.sfecologie.org