BANC PUBLIC est une petite revue critique dédiée aux espaces publics considérés en tant qu’espaces en projet. Les modalités de production des espaces publics sont multiples et engagent un ensemble de plus en plus complexe de personnes morales et physiques. Si le dispositif de la maîtrise d’ouvrage et de la maîtrise d’oeuvre reste dominant et toujours éclairant quant aux raisons et déraisons qui mettent en forme un espace public, il n’est pas le seul dont il faille rendre compte. L’association de quartier, le chef de chantier, le jardinier municipal, l’artiste, le vandale, le hérisson sont autant d’acteurs aussi impliqués dans ces espaces polymorphes.

BANC PUBLIC propose à titre d’hypothèse de définir l’espace public comme « tout espace ouvert conçu pour quelqu’un d’autre que soi ».

BANC PUBLIC estime que le monde souffre d’un déficit de critique de l’espace public. Les revues sont rares et peu lues, ou réservées à un public autorisé. Elles parlent peu ou pas des productions ordinaires de l’espace public. Ce silence autorise le n’importe quoi.

BANC PUBLIC voudrait s’adresser à l’homme et à la femme de la rue qui veillent en chacunE de nous. Pour ce faire, la revue a choisi un mode d’existence et de diffusion singulier : un simple A3 en pdf omniprésent grâce à un envoi systématique, tous les mois, à toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans le processus de production de l’espace public.

BANC PUBLIC, comme son nom l’indique, se veut un court moment de lecture et de méditation rassérénant. Sa critique se veut toujours bienveillante et jamais complaisante.

BANC PUBLIC est une publication légère mais dont le sérieux est garanti par : – l’indépendance absolue de la revue
- le travail d’investigation mené à trois niveaux :

- visite personnelle des espaces,
- analyse des propos tenus par les acteurs, qu’ils aient été interviewés ou que l’article s’appuie sur leurs propos dans la médiasphère,
- analyse des formes concrètes et des dispositifs produits,

- un comité de lecture chatoyant et compétent, composé de :
- Denis Delbaere, paysagiste et docteur en sciences du langage – Sabine Ehrmann, photographe et docteur en esthétique
- Juliette Duchange, paysagiste et membre de l’atelier volant
- Marc Rumelhart, écologue et heureux de l’être
- Sonia Keravel, paysagiste et docteur en géographie
- Jennifer Buyck, architecte et docteur en esthétique
- Alexis Pernet, paysagiste et docteur en géographie
- karen Chevallier, architecte et danseuse
- Juliette Pernin, micro-architecte et habitante professionnelle

BANC PUBLIC est aussi un cadre de publication de textes produits par des étudiants. La plupart des membres du comité de lecture sont enseignants en écoles de paysage, d’urbanisme et d’architecture.

BANC PUBLIC est ouvert à toutes les bonnes volontés, qui se manifesteront soit en proposant des textes, soit en enrichissant la liste de diffusion de la revue.

Pour tout contact : revuebancpublic(at)gmail.com

www.revuebancpublic.blogspot.fr





A lire aussi :