La conférence des Nations unies sur l’environnement et le développement, plus connue sous le nom de sommet de la Terre de Rio, s’est tenue à Rio de Janeiro au Brésil en juin 1992, réunissant 178 pays.

Cette conférence a été marquée par l’adoption d’un texte fondateur de 27 principes, intitulé « Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement »

 

Consulter la Déclaration de Río sur l’environnement et le développement durable

 

La Conférence a également été l’occasion d’adopter un programme d’action pour le XXIe siècle, appelé Agenda 21 qui énumère environ 2 500 recommandations concernant la mise en œuvre concrète des principes de la déclaration. Il prend en compte les problématiques liées à la santé, au logement, à la pollution de l’air, à la gestion des mers, des forêts et des montagnes, à la désertification, à la gestion des ressources en eau et de l’assainissement, à la gestion de l’agriculture et à la gestion des déchets.

Consulter l’Agenda 21

 

La Conférence de Rio a également vu l’adoption de la Convention sur le Climat, qui affirme la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Consulter la Convention cadre sur le changement climatique

 

Enfin, la Déclaration sur les forêts et la Convention sur la biodiversité qui soumet l’utilisation du patrimoine génétique mondial à une série de conditions et présente une tentative normative en cette matière, ont également été ratifiées à l’occasion du Sommet.

Consulter la Convention sur la diversité biologique

 

 




A lire aussi :