« Les Saprophytes aiment la spontanéité, l’humour comme force critique, les rencontres fortuites ou provoquées, les surprises, les animaux petits ou gros, les détournements, les pirateries, les zones autonomes temporaires, les usages multipliés sur un même lieu, le recyclage, les chariots de supermarché, les clowns rebels, les couleurs de la ville, la carbonade flamande et la bière belge, les mauvaises herbes, les repas de quartier, l’éphémère, Banksy, la bicyclette, la diversité, les champignons, mettre la main à la pâte… »

 

L’association Les Saprophytes met en œuvre depuis 2007 des projets favorisant la capacitation citoyenne et « l’empowerment », mais propose aussi des outils d’auto-production de mobilier, nourriture, construction… et enfin mène des expérimentations dans le but de construire de nouveaux outils d’auto-production ou de montée en capacité.

Par l’action concrète et poétique, les Saprophytes mettent en place des processus de construction collective de la ville basés d’abord sur la rencontre, l’échange d’expériences, de savoir-faire. Cherchant les spécificités et les potentiels de chaque lieu, leurs projets de micro-urbanisme, d’urbanisme concret se faufilent entre les échelles de territoire et s’expriment à travers différents types d’actions :

 

=> Installations éphémères, objets urbains surprenants qui vont à la rencontre des habitants des villes pour interroger les usages et le sens des espaces publics ;

=> Actions sur le long terme sur des territoires spécifiques visant à constituer des groupes d’habitants-constructeurs de projets collectifs pour leur quartier ;

=> Ateliers de construction ou d’aide à l’auto-construction de mobilier, petites architectures ou de scénographies ;

=> Recherche active sur l’agriculture urbaine et la diversification des usages dans la ville.

 

Convaincus de son rôle fondamental comme lieu d’expression de la diversité et des possibles rencontres offertes par la vie urbaine, Les Saprophytes choisissent d’abord l’espace public comme lieu d’action et d’expérimentation collective. Ils défendons le droit à l’erreur, à la recherche perpétuelle, au questionnement, au tâtonnement…

Dans ce cadre là, l’Unité de Production Fongique est un laboratoire de production de champignons ancré dans le quartier de Fives, à Lille. La culture de champignons permet au collectif de participer à une économie circulaire et locale en diffusant les champignons avec le troc ou à travers une monnaie locale.

 

Soutenir le projet  cowfunding.fr

Plus d’informations les-saprophytes.org




A lire aussi :