VIVANT, une Saison culturelle pour la Biodiversité, est une manifestation culturelle exceptionnelle qui se déroule jusqu’en janvier 2021 partout en France à l’occasion du Congrès mondial de la nature de l’UICN 2020, pour mobiliser, par l’art, l’opinion et la sphère publique sur les enjeux de biodiversité.

Après les Accords de Paris en 2015, le Congrès mondial de la nature de l’UICN constitue une nouvelle étape décisive pour accélérer les politiques publiques françaises et la sensibilisation des citoyens en faveur de la préservation de la nature et de la biodiversité. Organisé pour la première fois en France, à Marseille, du 7 au 15 janvier 2021 (originellement prévu en juin 2020), le Congrès mondial de la nature de l’UICN s’inscrit dans le contexte général de la sixième extinction de masse qui menace la diversité du vivant, touchant aussi bien les espèces que les écosystèmes. En France, à l’heure actuelle, 18 % des espèces, soit près d’une espèce sur cinq, sont d’ores et déjà considérées comme éteintes ou menacées.

Le contexte inédit de l’érosion massive de la biodiversité pose de nouveaux enjeux de perception, de représentation et de compréhension de l’environnement et appelle à une réaction globale, de la part des pouvoirs publics et de la société civile pour enrayer le déclin de la diversité du vivant.

Faire émerger une nouvelle culture de la préservation du vivant, renouveler les représentations, intégrer la biodiversité dans notre culture commune et contribuer ainsi à une prise de conscience profonde, seul véritable moteur de l’action à l’échelle individuelle et collective : tels sont les objectifs de la Saison VIVANT.

Repenser notre rapport au vivant, par l’art.

Il apparaît désormais au grand jour que les atteintes que nous faisons subir à la biodiversité et l’émergence de nouvelles maladies infectieuses épidémiques sont liées. Les artistes ont un rôle à jouer pour renouveler les représentations et intégrer la biodiversité dans notre culture commune.

Comme le souligne le Comité français de l’UICN, la destruction des habitats naturels, le commerce et la consommation d’animaux sauvages exotiques et les perturbations de toutes sortes imposées aux écosystèmes par les activités humaines, engendrent des déséquilibres écologiques destructeurs qui favorisent notamment le passage des micro-organismes issus de la faune sauvage vers les humains. Cette pandémie est un signal d’alarme, elle doit nous conduire à repenser notre relation au vivant pour nous assurer à l’avenir un environnement préservé garant de notre sécurité sanitaire.

Comment rendre palpable ce qui disparaît ou qui a déjà disparu ? Comment témoigner du phénomène complexe qu’est l’effondrement du vivant ? Comment proposer des solutions, non pas techniques mais qui accompagnent les évolutions des comportements ? Comment inciter à s’engager pour la préservation de la biodiversité, en suscitant l’émotion et l’émerveillement plutôt que la culpabilité et la peur ? Les approches culturelles ont le pouvoir de partager une expérience sensible des questions écologiques et contribuer ainsi à une prise de conscience profonde, seul véritable moteur de l’action à l’échelle individuelle et collective.

Cette année, plus que jamais, la culture s’impose à l’agenda politique de la transition écologique. Des centaines d’artistes, d’acteurs culturels et de la conservation de la nature se réunissent sous une même bannière pour défendre une approche sensible de la biodiversité et du vivant.

Spela Petric, Institute for Inconspicuous Languages: Reading Lips © Miha Fras

Les enjeux de VIVANT

- Inscrire la culture à l’agenda politique de la transition écologique ;
- Faire émerger une nouvelle culture de la préservation du vivant ;
- Encourager la reconnexion à la nature, la mobilisation citoyenne et la participation du grand public par une approche innovante basée sur le sensible, l’émotion et l’imagination ;
- Engager des actions concrètes en faveur de la sensibilisation à la protection de la nature, encourager l’apprentissage et la participation des jeunes ;
- Favoriser la synergie entre les acteurs culturels et les acteurs de la conservation de la nature.

Une initiative soutenue par de nombreux partenaires et acteurs culturels

Né sous l’impulsion du ministère de la Transition écologique et solidaire et de COAL, VIVANT est soutenu par de nombreux partenaires institutionnels : le ministère de la Culture, l’Union Européenne via le programme de coopération européenne ACT (Art Climate Transition), le comité français de l’UICN, l’Office français de la biodiversité, les Réserves Naturelles de France, les Parcs naturels régionaux de France, le Parc national des Calanques, la Région Sud, la Ville de Marseille, la Fondation François Sommer, le Musée de la Chasse et de la Nature, la MGEN, la National Audubon Society, le WWF, et le Bureau des guides du GR2013.

VIVANT réunit également plus d’une centaine d’acteurs des territoires, de la culture et de l’écologie, engagés dans la démarche

Panorama VIVANT

- Plus de 300 événements à l’agenda culturel
- Plus de 150 institutions et artistes mobilisés
- Une dizaine de projets co-produits par COAL
- Des temps forts et un #Vivant2020 pour s’engager

VIVANT, une Saison culturelle pour la Biodiversité
Jusqu’en janvier 2021
www.vivant2020.com

Contact Presse

Consultez notre
 DOSSIER DE PRESSE
CONTACT : THE DESK
Ingrid Cadoret | Responsable Pôle Culture
M: 06 88 89 17 72
ingrid@agencethedesk.com
56 rue Saint-Lazare | 75009 Paris France

Contact

Joan Pronnier
Cheffe de projet – saison VIVANT
contact@vivant2020.com

 © Lucy + Jorge Orta, Life Guard Amazonia, 2016 © Lucy + Jorge Orta




A lire aussi :