24/09/2016 - 15/10/2016

 

COME HELL OR HIGH WATER / CONTRE VENTS ET MARÉES

Magali Daniaux & Cédric Pigot versus Stiv kuling architects

Exposition du 24 septembre au 15 octobre
Vernissage le 23 septembre à 18h
Galerie Art[n+1], 96 rue de Cléry 75002 Paris – du mardi au samedi de 11h à 19h
Une banque de graines au Svalbard, un poème au fond d’un bunker, une expérience de réalité virtuelle qui n’est pas un jeu, de la vraie peau d’os, un village ensablé, des mémoires excavées, des fragments du passé, une maison réglée sur la marée, des cendres gravées dans le vinyle, un parfum de cryogénisation…
Un « stream » sur le passé, ou un nouveau départ ?
Quelle connexion entre les recherches conceptuelles de deux architectes basés à l’extrême sud-ouest de la Norvège, Jan Gunnar Skjeldsøy et Anders Eik Pilskog, du studio (Stiv kuling architects) et le duo de plasticiens parisiens Magali Daniaux et Cédric Pigot ?

L’exposition qui les réunit à Paris  en septembre « COME HELL OR HIGH WATER » révèle autant les processus de travail similaires qui animent ces deux identités, que les enjeux planétaires qui sous-tendent leurs productions singulières : entre fiction et nécessité, poésie et principe de réalité.

Il s’agit pour Jan Gunnar Skjeldsøy et Anders Eik Pilskog, de redessiner pour l’homme, les fonctions vitales et culturelles de son habitat, alors que les changements climatiques en bouleversent les ressources, les usages et les paysages.

 

La Norvège n’est pas le seul point d’ancrage de nos protagonistes, qui ont d’ores et déjà travaillé ensemble à Fez (2013 / Dar Batha sur l’invitation de l’Institut Français) mais elle incarne un rôle clé, dans une quête commune bien plus vaste : elle est la terre de tous les possibles et de toutes les frontières, quand l’Arctique fait figure de tremplin pour un avenir incertain.
Depuis leurs premières recherches en Norvège en 2010, Magali Daniaux et Cédric Pigot, ne cessent de créer de nouvelles formes de langages plastiques qui questionnent les porosités qui s’y jouent, les enjeux qui s’y opèrent.

 

En 2010 ils plantent une caméra, un stream permettant d’observer en temps réel, le développement du port norvégien de Kirkenes assis sur une manne : gaz, poisson, minerais, forêt… Et 25 % des réserves mondiales de pétrole.
En 2011 ils conçoivent une œuvre audio plus documentaire, Arctic Tactic, pour l’atelier de création radiophonique de France Culture.
En 2012, sous prétexte de questionner l’existence d’un coffre fort à graines – le Global Seed Vault -  planté par des multinationales dans le sous-sol glacé du Svalbard, ils y réalisent une performance, Devenir graine.
En 2013, Biofeedback, (Atelier de création radiophonique – France Culture) une fiction post-apocalyptique de 56′, peuplée de créatures mutantes, dans laquelle se joue l’avenir alimentaire de la planète.

 

En 2014, pour leur exposition au Musée du jeu de paume à Paris, ils modélisent une simulation 3D au fond de laquelle, ils déposent un poème : La sauvegarde  sacrée, le bip de l’âme …
http://espacevirtuel.jeudepaume.org/devenir-graine-2423/
Mais cette plateforme en ligne accessible par le logo d’une curieuse compagnie révèlent une œuvre encore plus tentaculaire, dont les artistes nous feront découvrir quelques émanations lors d’une expérience de réalité virtuelle à la Galerie Art[n+1] … aux côtés d’autres pièces à conviction, de nos mutations à venir.

 

 

BIOGRAPHIES DES ARTISTES

Magali Daniaux & Cédric Pigot

 

Depuis 2001 Magali Daniaux et Cédric Pigot développent un travail résolument polymorphe tourné vers l’expérimentation : expanded cinéma, création sonore, recherche olfactive… Doués d’une culture graphique et musicale nourries par la composition électronique live, ils manipulent autant les « nouveaux médias », le virtuel et les matériaux lourds, que la sculpture, le collage ou le dessin et produisent des formes artistiques radicales du geste le plus conceptuel à la création documentaire.

Leur travail a notamment été montré au Musée du Jeu de Paume à Paris en 2014, à la Biennale d’Architecture de Venise en 2014, au Barents Spektakel en Norvège, en 2013, à l’opéra d’Oslo, dans le cadre du festival Ultima en 2011, au Palais de Tokyo à Paris en 2011, à la grotte préhistorique du Mas d’Azil / Musée de Abattoirs en 2011, à Synesthésie pour Paysages d’ingérence en 2011, à la Qui Vive International Biennial à Moscow en 2010.     http://daniauxpigot.com

Stiv kuling Architects 

 

Le studio Stiv kuling architects fondé par Jan Gunnar Skjeldsøy et Anders Eik Pilskog, est basé à Lista, à la pointe sud-ouest de la Norvège. Il a pour objectif  de construire des espaces qui se concentrent sur les singularités et les phénomènes naturels des lieux, anticipant des constructions sociales et culturelles au fil du temps.
http://www.stivkuling.no

Anders Eik Pilskog travaille sur l’idée de fragmentation en architecture qu’il met en  résonance avec la mémoire. A partir de matériaux et d’outils diverses, propres aux modèles d’architectures connus,  il met en œuvre de nouveaux assemblages qui remodèlent, dans une posture critique, les représentations traditionnelles de l’architecture.

Le travail de Jan Gunnar Skjeldsøy propose des espaces construits qui s’impliquent et agissent directement sur les processus de transformation naturelle des territoires dans lesquels ils s’insèrent. Cette manière de prendre en compte le rapport au temps qui passe, dans une vision spatiale à la fois critique et poétique de l’architecture, s’inspire largement des écrits d’Henry David Thoreau et de Yi-Fu Tuan (géographe sino-américain auteur de Space and Place : The Perspective of Experience, 1977)

Cette exposition a reçu le soutien de l’ambassade Royale de Norvège à Paris, de Drom Fragrances et d’Ultranoir

 

Informations pratiques : 
Magali Daniaux & Cédric Pigot versus Stiv kuling architects
Exposition du 24 septembre au 15 octobre
Vernissage le 23 septembre à 18h
Galerie Art[n+1], 96 rue de Cléry 75002 Paris
– du mardi au samedi de 11h à 19h



A lire aussi :