11/06/2016 - 12/06/2016

Dans le cadre de ses résidences à court terme Kogan Gallery accueille Exonomie, un projet de l’association Anona.

 LE PROJET 

L’activité humaine est en train de modifier la terre dans son ensemble. La terre est un système maintenu en équilibre grâce à l’atmosphère et aux êtres vivants (la biosphère). L’eau douce, les océans et les sols jouent également un rôle important dans le développement de la vie. Il existe des limites au-delà desquelles cet équilibre est perdu. Le franchissement de certaines de ces limites a commencé à bouleverser ce système-terre, le réchauffement du climat étant une de ces conséquences. Permettre à la biosphère de perdurer exige de nous que nous changions nos modes de vie, de production et de consommation, d’échange et de gouvernement, mais aussi nos représentations et nos sentiments. Le projet Limites Planétaires souhaite réfléchir, discuter et mettre en image quelques uns des aspects de ce nouvel espace aux limites terrestres.

 EXONOMIE 

Le premier volet de ce projet, initié par l’association Anona, réunira à la galerie Kogan samedi 11 juin et dimanche 12 juin, deux artistes pour une installation et un workshop. Andrea Vamos présentera une installation, modèle réduit de ces limites planétaires et Nicolas Guillemin proposera un atelier sur les conceptions et les sentiments liés à cet état de chose.

 PROGRAMME 

samedi 11 juin

14h-14h30 : introduction du projet limites planétaires

14h30-15h : présentation de l’installation d’Andrea Vamos

15h-18h : workshop, 1ère partie témoignages

dimanche 12 juin  

14h-14h30 : introduction du projet limites planétaires

14h30-15h : présentation de l’installation d’Andrea Vamos

15h-18h : workshop, 2ème partie définition

 L’INSTALLATION 

L’installation, pensée dans le cadre des ces deux journées de présentation de l’association Anona, propose une mise en forme des connexions et effets des turbulences climatiques sur les différents éléments de notre environnement ( tel que le soleil, le végétal, l’eau, l’air). Pour ce faire, l’artiste reprendra ses médiums de prédilection, c’est à dire la plante verte, la pellicule et les supports de prise de vue photographique pour mettre en place une installation où le public est invité à circuler autour voire à laisser sa trace sur la matière.

LE WORKSHOP 

L’objectif du workshop est d’explorer comment la prise de conscience des limites de la terre change nos manières d’être et de penser. Cette nouvelle conception apparaît bien souvent en désaccord avec nos modes de vie, urbains et consuméristes : à partir des contradictions provoqués par ce décalage et de données concrètes, nous chercherons à définir les sentiments profonds qui nous poussent malgré tout à habiter différement notre monde. En partant de nos témoignages, nous chercherons à isoler les caractères essentiels d’une de ces manière d’être et de ressentir et à construire un nouveau concept renvoyant à une manière réelle de vivre avec ces limites planétaires. Le premier jour du workshop sera consacré à parler de nos modes de vie et de leur environnement, afin de recueillir des témoignages. Le deuxième jour, nous chercherons à extraire de ces témoignages un mode d’être et de penser particulier, un sentiment, et de le nommer ensemble.

Informations pratiques: 

Exonomie 

le 11 et 12 juin 2016, de 14h à 19h 

Kogan Gallery

96 b rue Beaubourg, 75003 Paris

Métro Arts et Métiers

Pour en savoir plus sur le workshop : unemontagne@gmail.com




A lire aussi :