03/10/2009 - 15/11/2009

 

03 oct.-15 nov. 2009
Vernissage le 03 oct. 2009
Nanterre. Les Terrasses de Nanterre

 

«Observer la ville» est un dispositif artistique et participatif qui se déploie sur deux lieux: la Galerie Villa de Tourelles et Les Terrasses de Nanterre. Il questionne la façon dont chacun fait l’expérience de sa ville, par la mise en circulation et le partage des récits, des images ou des représentations.

Communiqué de presse

Joël Auxenfans, Simon Boudvin, Jérôme Brézillon, Francis Brussat, Cirrus, Alexandra de Lapierre, Roger des Prés, Philip-Lorca Dicorca, Cheikh Djemaï, Emmanuelle Duron-Moreels, Tom Drahos, Christophe Galatry, Jean-Louis Garnell, Cécile Harari, Jürg Kreienbühl, Frédéric Lefever, Sophie Loubaton, Laurent Malone, Massimiliano Marraffa, Nicolas Mémain, Patrick Messina, Denis Moreau, Florence Paradéis, Olivier Perrot, Jean Pottier, Paul Pouvreau, Jérôme Rappanello, Pietro Riparbelli, Sophie Ristelhueber, Willy Ronis, Edith Roux, Hendrik Sturm, Aude Tincelin, Jean-Marc Tingaud, Maxime Touratier, Jean-Pierre Uhlen, Fabrice Vacher, Catherine Van den Steen, Cyrille Weiner, Alain Willaume
Observer la ville

Deux expositions
— Galerie Villa des Tourelles
— Les Terrasses de Nanterre
Rendez-vous le samedi 3 octobre 2009 à partir de 17h dans le cadre de Nuit blanche.

 

Faire l’expérience de sa ville
«Observer la ville» est un dispositif artistique questionnant la façon dont chacun fait l’expérience de sa ville, par la mise en circulation et le partage des récits, des images ou des représentations.

Il a été initié en septembre 2007 par les artistes Denis Moreau et Massimiliano Marraffa, marcheurs et photographes. L’enjeu de ce dispositif est l’attention sensible portée par chacun de ses participants à travers la promenade et la photographie.

Il s’agit de mettre en question les façons pour chacun de porter son regard sur une ville singulière, son urbanisme et son architecture, de partager sa propre expérience et ainsi de créer du collectif.

Le dispositif est constitué par «le Labo» (rendez-vous hebdomadaire), des «Fabriques» dans chacun des quartiers de Nanterre, une collection de cartes postales, des images dans la ville installées in situ, des sites internet interactifs, une archive vidéo.

Cet automne, deux expositions évolutives à la Galerie et sur les Terrasses visent à mettre en valeur la participation de tous, faisant d’«Observer la ville» un événement métropolitain à l’occasion de la Nuit blanche.

 

Les Terrasses de Nanterre
Une exposition du dispositif prend place derrière la Grande Arche de la Défense sur les Terrasses de Nanterre transformées en point de vue panoramique sur la ville.

Des panneaux d’affichages libres et des roulottes de chantier sont disposés sur les pelouses, supports à des centaines d’images collectées avec les habitants.

Une marche au départ de l’Arc de Triomphe à Paris à 19h, organisée par l’association Promenades urbaines. De points hauts en points hauts, découvrir des horizons métropolitains sur l’Axe de l’Arc de Triomphe à Nanterre.

Inscription gratuite mais obligatoire auprès du secteur arts plastiques 01 41 37 71 32.

Plus d’infos sur le site www.observerlaville.org etwww.promenades-urbaines.com.

La marche arrivera sur les Terrasses vers minuit. Elle sera retransmise en direct sur Les Terrasses.

À partir de 21h une soirée performative, visuelle, sonore, musicale, multimedia, sportive, plastique, militante… se déroule jusqu’à tard dans la nuit. Avec : le réalisateur Mamo Gionti, le VJ Laurent Carlier, la plasticienne Anne-Marie Cornu, des jeunes adeptes de sports extrêmes dont Malik et Charles membres du groupe Yamakasi, le saxophoniste Edoardo Marraffa, l’artiste sonore Pietro Riparbelli, etc…

 

Informations pratiques
Les Terrasses de Nanterre
3 octobre-15 novembre 2009
Rdv le samedi 3 octobre à partir de 19h dans le cadre de “Nuit blanche“, inauguration à 21h.

Axe d’aménagement Seine-Arche derrière La Défense.
Terrasse 15 au pied des immeubles Axa
Accès Rer A – Nanterre Préfecture, 1 mn à pied
Accès à pied depuis La Défense, 20 mn, parcours fléché derrière la Grande Arche




A lire aussi :