04/06/2017

 

Né de l’initiative du Pays du Sundgau en 2015, STUWA, le parcours Art et Nature du Sundgau, rassemble déjà 16 œuvres réparties sur un territoire fédérant 108 communes. Des oeuvres dans les villages initient ainsi de nouveaux échanges entre artistes, habitants et visiteurs et deviennent autant d’espaces communs et partagés, reflets de la richesse culturelle et géographique du territoire.  STUWA se distingue non seulement par sa méthode participative spécifique qui associe communes, habitants et artistes, mais aussi par le succès populaire de cette démarche d’art contemporain en milieu rural. 

Pour la troisième année consécutive, le PETR du Pays du Sundgau confie à COAL, la direction artistique de STUWA, le parcours Art et Nature du Sundgau. 

Inaugurée le 4 juin 2017, cette troisième édition de STUWA se renforce avec sept nouvelles oeuvres. En 2017, les artistes Marion Orfila, HeHe, Olivier Nattes, Julien Fargetton,  Les Saprophytes, Pauline Toyer et Sébastien Haller  sont ainsi invités à explorer le thème de la mobilité : une problématique essentielle pour les habitants des territoires étendus et ruraux.

Olivier Nattes, Flux / Pour le vent, Schéma d’intention, 2017

STUWA – Parcours Art et Nature du Sundgau

La Stuwa était la pièce à vivre de la maison sundgauvienne traditionnelle. C’est dans ce lieu de rassemblement et d’échanges que la langue, les contes, l’histoire et la cuisine, en somme la culture du territoire, se forgeait et se partageait.

Le parcours Art et Nature du Sundgau, qui en reprend le nom, propose de généraliser les échanges entre les habitants et les visiteurs. Les oeuvres d’art de ce parcours annuel deviennent ainsi autant de Stuwa collectives, qui reflètent la richesse culturelle et géographique du territoire. L’imaginaire des artistes donne à la nature une nouvelle dimension, à l’heure où les questions de développement durable et d’écologie sont devenues cruciales pour l’avenir. Chaque oeuvre participe au renouvellement de notre regard sur l’environnement, la nature et la force de l’identité locale, grâce à l’interprétation sensible et originale du territoire Sundgauvien par les artistes invités.

En créant STUWA, un parcours d’art contemporain dans ses villages, le Sundgau renouvelle sa réflexion sur le paysage, l’écologie, l’espace public et la vie locale en puisant dans son histoire pour se tourner avec créativité vers l’avenir.

Marion Orfila, Bascule (Wald), Schéma d’intention, 2017

L’ÉDITION 2017

Six oeuvres, sélectionnées par les communes sous la direction artistique de COAL, explorent les diverses facettes de la mobilité. Ainsi les forces motrices de la nature, et tout particulièrement le vent, se donnent à voir dans l’installation tout en mouvement Flux / Pour le vent d’Olivier Nattes, tandis que la Bascule (Wald) de Marion Orfila défie les lois de la gravité en présentant un morceau de paysage déraciné, figé en équilibre à la surface du sol. A l’inverse, le Point Zéro de Pauline Toyer, hémicycle en pierre calcaire creusé à même le sol, dévoile le cycle de la matière et des ressources locales, tout en dialoguant avec la topographie des lieux.

Mais la mobilité, c’est avant tout le déplacement et la référence au voyage. Qu’on évoque les mobilités douces passées et à venir, comme le véhicule futuriste Centipède du duo HeHe, dont l’immobilisme rappelle la disparition des trains de campagne ; ou qu’on aborde la question brûlante des Migrations, à travers l’installation par les Saprophyhtes de nids géants là où l’on serait plutôt tenté de chercher ceux des cigognes. Enfin, la mobilité devient processus avec l’œuvre Jusqu’à rompre : Julien Fargetton fabrique une corde avec les textiles donnés tout au long de son voyage dans le Sundgau. Un moyen de rappeler que la mobilité est avant tout un vecteur de convivialité qui permet de tisser des liens entre les personnes.

Une septième œuvre a été confiée au Conseil de Développement du Sundgau, qui invite Sébastien Haller, artiste sundgauvien, à réaliser une œuvre animalière pour la Maison de la Nature à Altenach.

Pauline Toyer, Point Zéro, Schéma d’intention, 2017

LES OEUVRES DE STUWA 2017

Bascule (Wald), Marion Orfila, Pfetterhouse
Centipède, HeHe, Werentzhouse
Flux / Pour le vent, Olivier Nattes, Heidwiller
Jusqu’à rompre de Julien Fargetton, Communauté de Communes Sud Alsace – Largue
Migrations, Les Saprophytes, Obermorschwiller
Point Zéro, Pauline Toyer, Seppois-le-Haut
Lapin noir ou Schwàrz Kinkala, Sébastien Haller, Altenach (oeuvre invitée par le Conseil de Développement du Sundgau)

INAUGURATION DU PARCOURS STUWA ART ET NATURE, LE DIMANCHE 4 JUIN 2017
En présence des artistes, de COAL, des commanditaires et partenaires.

Les visiteurs pourront s’inscrire au « Stuwa Circus III », un parcours en bus à la découverte des œuvres. Chaque étape sera l’occasion de rencontrer les artistes autour d’un moment festif animé par chaque commune participante. Le départ se fera en gare d’Illfurth à 8h30 pour un retour vers 19h.

 

 




A lire aussi :