Coordonné par Estelle Deléage et Guillaume Sabin

Ecologie & politique, 2014/1 N°48,

L’accélération du temps semble coloniser toutes les sphères de la vie environnementale, sociale et individuelle, et annoncer la fin du politique. Nous n’avons plus le temps de délibérer ni d’agir face au flot des événements mondiaux qui se succèdent à un ryhtme tel qu’il ne distingue plus ni passé ni futur et construit un éternel présent. Ce constat est-il si univoque ? Les résistances actuelles ne viennent-elles pas rappeler que le temps possède une dimension humaine dont elles se saisissent pour pouvoir agir ? Ce numéro interroge, dans des contextes géographiques, historiques et sociaux variés, les logiques portées par ces résistances à l’ère du temps accéléré.

www.cairn.info/revue-ecologie-et-politique-2014-1.htm






A lire aussi :