Peter Fend propose d’imaginer un équipement simple qui permette de collecter les plantes aquatiques qui prolifèrent dans les canaux et les réservoirs en vue de produire rapidement et localement du biogaz, sans faire pression sur les bactéries, sans nuire aux oiseaux et aux poissons ni à la repousse des plantes tout en participant à la restauration des écosystèmes aquatiques.
Cet équipement n’utilise que l’énergie humaine. une fois récoltées, les plantes sont mises à macérer, on y ajoute de la bouse de vache et de l’herbe coupée, puis de l’ensilage et du ferment : au bout d’une période allant de trois jours à trois semaines on obtient du gaz.
Combinant la Fontaine de Duchamp et la graisse de Beuys, Peter Fend a concentré son travail sur la production d’hydrocarbures “zéro émission” à partir de plantes aquatiques. Il a choisi de se concentrer sur les eaux stagnantes plutôt que sur les océans car elles ont l’avantage d’être politiquement autonomes et de former des écosystèmes stables et bien identifier. Peter Fend mène cette recherche en Hollande, pays de digues par excellence.
Quand la technique aura fait ses preuves, il envisage de développer des sites similaires sur les routes de migration des poissons et des oiseaux, en Scandinavie, dans le bassin méditérranéen et au delà. Dans ces environnements aquatiques restaurés, les oiseaux reviennent puis dispersent les graines et le guano restaurant à leur tour les forêts et autres écosystèmes. L’art devient ce par quoi “la Nature produit plus de Nature” (Spenser).

Peter Fend
Né en 1950 à Colombus, uSA. Vit et travaille à Berlin, Allemagne.



RESSOURCE:



A lire aussi :